Ce Van Gogh que l’on n’attendait plus

Les amateurs d’art du monde entier retiennent leur souffle. Le 25 mars, Sotheby’s met en vente un Van Gogh qu’une famille parisienne couvait depuis un siècle. Une œuvre charnière qui pourrait affoler les enchères, explique le commissaire-priseur à qui l’on doit cette découverte.

Imaginez ce que peut ressentir un commissaire-priseur à qui l’on vient proposer un Van Gogh… Et pas n’importe lequel, une œuvre exceptionnelle, depuis un siècle entre les mains d’une famille qui ne l’a jamais exposée. Le genre de miracle qui n’existe qu’au cinéma. Et pourtant, c’est ce qui est arrivé à Fabien Mirabaud, commissaire-priseur à Paris, dont SoBARNES a pu recueillir les impressions.

Scène de rue à Montmartre (Impasse des Deux frères et le Moulin à poivre), 1887, fait partie de la très rare série de tableaux représentant le mythique Moulin de la Galette. Une toile sur laquelle la planète entière a désormais les yeux tournés et qui sera la tête d’affiche de la vente d’art impressionniste et moderne organisée par Sotheby’s le 25 mars à Paris.

« Se retrouver ainsi face à un Van Gogh dont tout le monde connaît l’existence mais que personne n’a vu ou presque, c’est le Graal, raconte Fabien Mirabaud, encore tourneboulé par l’expérience. Lorsqu’avec mon associée Claudia Mercier nous nous sommes retrouvés face au tableau pour la première fois, accroché au mur dans cet appartement familial, nous avons ressenti une émotion indescriptible. Nous savions d’instinct que c’était un authentique Van Gogh, sur lequel existait d’ailleurs une importante documentation, mais nous l’avons bien sûr envoyé à Amsterdam pour en avoir confirmation ».

Peint au printemps 1887 à Paris, alors que Vincent van Gogh vit rue Lepic à Montmartre avec son frère Theo, ce tableau est en effet une œuvre charnière dans l'œuvre du peintre. C’est à ce moment précis qu’il abandonne les tons sombres de ses premières toiles pour développer une nouvelle palette. D’un coup, la couleur apparaît sous son pinceau, dans tout son éclat. Scène de rue à Montmartre est donc un remarquable témoignage d’une époque cruciale dans l’œuvre de Van Gogh :

En confiant sa vente à Sotheby’s, maîtres Mirabaud et Mercier ont fait un choix logique, celui d’un exposition internationale maximum. « Les frontières étant fermées, les acheteurs ne pouvaient pas venir en France admirer ce Van Gogh, explique Fabien Mirabaud. Grâce à Sotheby’s, nous avons pu le faire voyager jusqu’à eux ». Scène de rue à Montmartre fut en effet exposé à Amsterdam et Hong Kong début mars, avant de s’installer à Paris, d’abord à Drouot du 16 au 18 mars puis chez Sotheby’s du 19 au 23, avant sa vente le 25 mars. Un bon conseil en mode SoBARNES, dépêche-vous d’en profiter car, s’il repart dans une collection privée, qui sait quand l’occasion se représentera ?

Entre 5 et 8 millions d’euros, son estimation semble plus que raisonnable. Aurions-nous là un Van Gogh à prix d’ami ? « Le problème vient de ce que nous manquons évidemment de références pour estimer un tel tableau, précise Fabien Mirabaud. Nous restons donc très prudents ». Mais entre nous, à quelle adjudication faut-il s’attendre ? « Le marché de l’art mondial veut ce tableau, ajoute l’heureux commissaire-priseur. Sachant qu’en période de crise, les chefs-d’œuvre gagnent toujours une valeur particulière, nous pouvons nous attendre à un très bon prix… ». Nous n’en saurons pas plus à ce stade, réponse le 25 mars !

laurent@sobarnes.com

--

Infos : Sotheby's / Mirabaud Mercier

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest