Breguet, le tourbillon d’une vie

Inventé par Abraham-Louis Breguet en 1801, le tourbillon est considéré comme la reine des complications horlogères. Qui mieux que la maison Breguet pour rendre hommage à sa propre histoire en présentant en édition limitée cette montre à tourbillon ? Du grand art, à découvrir en mode SoBARNES.

Le vendredi 26 juin 1801, Abraham-Louis Breguet s’apprête à révolutionner l’histoire de l’horlogerie. Il vient de déposer à Paris un brevet pour sa « montre compensant toutes les inégalités qui peuvent se trouver dans le balancier et dans le ressort-spiral ». Cette invention, qu’il nomme « Tourbillon », vise à annuler les effets de la gravité terrestre sur les montres de gousset, alors portées à la verticale. La reine des complications n’a rien perdu de son aura 220 ans plus tard. La Manufacture Breguet lui rend aujourd’hui hommage avec cette Classique Tourbillon Extra-Plat Anniversaire 5365, dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle a de quoi faire tourner les têtes.

Cette pièce anniversaire est bien sûr dotée d’un tourbillon, visible entre 4h et 6h, dont l'un des axes indique les secondes. Mais notre coup de chapeau en mode SoBARNES ira aux deux motifs de guillochage (clou de Paris et grain d’orge) appliqués à la main sur le cadran en or. Devenu l'une des signatures esthétiques de Breguet, le guillochage multiple possède des propriétés horlogères précises : il capte la lumière de différentes façons, ce qui permet de mieux délimiter les zones de lecture du cadran. Les surfaces guillochées sont également mieux protégées des affres du temps que les surfaces polies. Enfin, elles offrent le relief nécessaire à la capture des micro-poussières qui, il y a plus de deux siècles, pouvaient dégrader les performances chronométriques des premières montres de poche.

Le fond de cette montre délicieusement classique mérite lui aussi notre déférente attention : le barillet porte en gravure la mention « Anniversaire 1801 – 2021 » tandis que le pont inferieur du tourbillon arbore fièrement « Brevet N°157 Du 7 Messidor An IX » (*). Mais le fin du fin apparaît sur le côté́ droit du mouvement, où figure une reproduction de l’aquarelle qu'Abraham-Louis Breguet déposa en 1801 pour sa demande de brevet. Difficile de faire plus élégant, non ?

Dernier détail ô combien charmant, la Classique Tourbillon Extra-Plat Anniversaire 5365 ne sera produite qu’à 35 exemplaires, comme le nombre de montres à tourbillon réalisées du vivant d’Abraham-Louis Breguet.

laurent@sobarnes.com

(*) Le 26 juin 1801 et le 7 Messidor an IX ne font qu’un, selon le calendrier républicain alors en vigueur en France. Mais vous l’aviez deviné.

--

Infos : Breguet.com

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest