A Paris, la splendeur retrouvée de l’Hôtel de la Marine

Après quatre années de travaux, ce joyau de l’architecture du XVIIIe siècle reprend vie en ouvrant pour la première fois ses portes au public. SoBARNES a pu le visiter en avant-première à quelques semaines de son inauguration.

Comment rêver meilleur timing ? Au moment où la France sort des confinements à répétition qui ont plongé sa culture dans la léthargie, l’un de ses plus fantastiques palais s’apprête à ouvrir ses portes au public pour la première fois depuis sa construction au XVIIIe siècle. Sur la place de la Concorde, face à la Seine, l’Hôtel de la Marine fut créé par Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du roi Louis XV, à la demande de celui-ci. Il abrita jusqu’en 1789 le Garde-Meuble de la Couronne avant de devenir, jusqu’en 2015, le siège de l’état-major de la Marine française. Après une restauration s’apparentant à un voyage dans le temps, l’Hôtel de la Marine s’apprête à accueillir ses premiers visiteurs en juin, une fois inauguré par le président de la République. Mais SoBARNES n’a pas pu attendre et s’est faufilé dans ce chantier aux allures de time capsule.

Christophe Bottineau, l’architecte en chef des Monuments Historiques qui a supervisé le chantier, n’en revient toujours pas. Après le départ du dernier intendant du Garde-Meuble royal en 1792, l’hôtel fut mis sous scellé avant que ne s’y installe ce qui était à l’époque le ministère de la Marine (et qui devint par la suite son état-major). « Sur un bateau, les marins sont obligés de peindre en permanence pour que le bois et le métal ne soient pas attaqués par l’eau salée, explique l’architecte. En arrivant place de la Concorde, les marins ont procédé de la même manière pendant des générations, peignant et repeignant couche sur couche sans jamais décaper ou gratter celles du dessous ». Le résultat en fut miraculeux sur le plan architectural, car la restauration minutieuse a permis de mettre à jour les peintures et les dorures d’origine sous les couches superposées (jusqu’à 18 !).

L’appartement de l’intendant, qui donne sur la rue de Rivoli et la place de la Concorde et qui fera partie des zones ouvertes à la visite, a ainsi été restitué dans un état originel dont la fraîcheur s’avère surprenante. « Nous l’avons découvert comme il était en 1792, poursuit Christophe Bottineau. C’est un cas absolument unique au monde, une sorte de Pompéi de l’art décoratif classique. Vous imaginez notre émotion lorsque nous avons révélé des fresques et des trompe-l’œil dont nous ne connaissions l’existence que dans les plans datant du XVIIIe siècle ou les scellés rédigés par les huissiers révolutionnaires ».

Les salons d’apparat du XIXe siècle, sur la Concorde, seront eux-aussi ouverts à la visite. « Ils sont l’équivalent, deux siècles plus tard, de ce qu’était la Galerie des glaces du château de Versailles, estime notre hôte. Un outil diplomatique, permettant à la France d’afficher sa puissance et son faste ».

En plusieurs étapes d’ici la fin 201, l’Hôtel de la marine va devenir musée, lieu de promenade, galerie d’exposition, espace de coworking et – Paris oblige – étape gastronomique avec un restaurant dont la carte sera signée par le chef étoilé Jean-François Piège  et un bistrot accessible toute la journée depuis les arcades de la place de la Concorde et la cour d’honneur. Rendons hommage au Centre des monuments nationaux, qui a désormais entre ses mains la destinée du lieu, pour avoir osé le réinsérer dans la vie parisienne.

Un conseil d’ami 100 % SoBARNES : en arrivant dans le monument, ne ratez pas, au-dessus de vos têtes, la verrière qui chapeaute la cour de l’Intendant. Cet assemblage aérien de plaques de verre  et de jeux de miroirs parvient à éclairer de manière naturelle cette cour qui était auparavant condamnée à l’obscurité. Alors que le soleil n’y pénètre quasiment jamais tant elle est haute et étroite, vous verrez que votre ombre se projette au sol sans la moindre intervention électrique. C’est bluffant, ludique, élégant et parfaitement cohérent avec l’esprit des lieux !

laurent@sobarnes.com

-

Infos :

Hôtel de la Marine - 2, place de la Concorde, 75008 Paris - FRANCE / Hotel-de-la-marine.paris / Monuments-nationaux.fr

Photos @Centre des Monuments Nationaux / Didier Plowy - Nicolas Trouillard

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest