L’objet flottant non identifié signé Ulysse Nardin

Pour célébrer ses 175 ans, Ulysse Nardin présente l’UFO, une pendulette à bascule aux allures de performance horlogère.

Il y a 175 ans, en 1846, l’horloger suisse Ulysse Nardin créait la maison horlogère qui allait porter son nom avec un objectif simple : concevoir et fabriquer les meilleurs outils de mesure du temps pour les navigateurs et les explorateurs du monde entier. Pour célébrer cet anniversaire, pas question de verser dans la nostalgie « Nous nous sommes demandé à quoi ressemblerait un chronomètre de marine conçu en 2196, explique Patrick Pruniaux, CEO d’Ulysse Nardin. Rééditer une montre du passé ne faisait pas partie de nos intentions créatives. Au contraire, nous voulions inverser la tendance et faire un bond en avant de 175 ans ».

Le résultat est bluffant, côté design et côté technique :

Le nom UFO (ovni, en anglais) coulait de source : il s’agit bien là d’un unidentified floating object (objet flottant non identifié). Ulysse Nardin prend le contrepied des chronomètres de marine historiques, embarqués dans des boîtes en bois et montés sur des balanciers annulant l’effet des vagues. L’UFO opte pour l’effet inverse et bascule à 60° sur son axe, c’est-à-dire avec 120° d’amplitude. Une fois la vague passée, il revient toujours en son centre, sur le même principe qu’un culbuto ! Cela paraît simple mais nous vous laissons imaginer les prodiges d’ingénierie que les horlogers d’Ulysse Nardin ont dû déployer pour que cette architecture soit compatible avec l’indispensable exactitude de l’UFO.

La cloche de verre ovoïdale de 25 centimètres de haut pour 15 centimètres de diamètre sous laquelle ronronne le mouvement constitue à elle seule un  tour de force. Rendons hommage au jeune souffleur de verre Romain Montero, 26 ans, qui muni de son seul chalumeau à bout rond a donné vie à toutes les cloches UFO.

L’UFO donne l’heure sur trois cadrans trapézoïdaux (donc pas tout à fait rectangulaires), ce qui lui permet d’afficher trois fuseaux horaires à la fois, visibles depuis trois angles différents. Voilà une disposition du plus grand chic pour connaître en temps réel l’heure de ses ports d’attache ou de destination !

Et parce qu’Ulysse Nardin a décidé de jouer à fond la carte marine, cette pendule futuriste est livrée dans une malle en bois vieilli qui semble avoir traversé le temps. À l’intérieur se trouve l’UFO, bien sûr, mais aussi un emplacement pour sa clé. Un élément essentiel car il faut donner 40 tours de remontage avec cette clé en  inox pour remonter le mouvement et lui donner sa réserve de marche d’un an. Un an ? Soit le temps d’une longue croisière, non ?

laurent@sobarnes.com

--

Infos : Ulysse-Nardin.com / Prix : 35 900 €

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest