Le street art version Tod’s

Avec la collection Graffiti, Tod’s rend hommage aux grands maître du street art, Keith Haring et Jean Michel-Basquiat en tête.

Nommé directeur artistique de Tod’s en octobre 2019, le styliste italien Walter Chiapponi n’aura eu que quelques mois pour faire ses preuves avant que la planète mode n’hiberne pour cause de Covid-19 au printemps 2020. Autant dire qu’il a mis toute sa créativité au service de la collection Graffiti. Cette capsule masculine et féminine pose un regard pour le moins inattendu sur le cultissime mocassin Gommino ainsi que sur des baskets et des sacs nous télétransportant dans le New York des années 80.

L’influence des deux maîtres à peindre que sont Keith Haring et Jean Michel-Basquiat est revendiquée par Walter Chiapponi, pour qui « le street art est une source d'inspiration infinie ». Cette capsule rend donc un hommage appuyé à l'art du graffiti et aux valeurs qu'il représente, des valeurs célébrées en plusieurs langues par des mots comme « Dream », « Amor » et « Beauté ».

L’exercice était risqué mais le directeur artistique de Tod’s maîtrise les codes du street art à la perfection. Vous l’avez deviné, le visage barbu au sourire en coin que l’on voit apparaître de-ci de-là sur la collection et en signature de la vidéo n’est autre que lui-même. Un autoportrait façon autodérision, voilà qui nous plaît énormément. En mode SoBARNES, bien sûr.

laurent@sobarnes.com

--

Infos : Tods.com

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest