Et si vous passiez à l’heure de 007 ?

La sortie de Mourir peut attendre, maintes fois reportée pour cause de pandémie, prend des allures d’événement mondial. A défaut d’acheter l'Aston Martin de Daniel Craig, les fans de James Bond (nous en sommes) peuvent s’offrir sa montre. Une Omega Seamaster produite en série limitée dont SoBARNES vous dévoile les (services) secrets.

Le 6 octobre ne sera pas un mercredi comme les autres. Car nous serons nombreux à tirer James Bond de sa retraite jamaïcaine afin qu’il sauve à nouveau le monde. Il en a l’habitude, rassurez-vous, Mourir peut attendre est le 25e épisode d’une saga entamée en 1962 avec James Bond contre Dr. No. Outre son smoking, son Aston Martin et ses légendaires gadgets, 007 pourra compter sur son Omega Seamaster de plongée. Pour reprendre le titre du film, plus que quelques jours à attendre…

Identique à la montre que porte Daniel Craig dans Mourir peut attendre, cette Seamaster de 42 mm en titane arbore un cadran et une lunette en aluminium brun tropical dont les accents vintage ne peuvent que nous réjouir. Légèrement plus fin que les Seamaster Diver 300M classiques grâce à son verre saphir bombé, ce modèle jamesbondien s’équipe au choix d’un bracelet milanais en titane ou d’un bracelet NATO à rayures brun foncé, gris et beige, fermé par une boucle gravée 007 (inutile de vous dire que notre choix se porte sur la deuxième version).

Etanche à 30 bars (300 mètres), l'édition 007 de la Seamaster Diver est entraînée par le calibre Omega Co-Axial Master Chronometer 8806, un mouvement automatique doté de 55 heures de réserve de marche. Son prix est de 8 000 € avec bracelet NATO et 9 100 € avec bracelet titane.

Voilà à nouveau un univers horloger aux accents purement mâles, êtes-vous en train de penser… Que nenni, Nomi (Lashana Lynch), le nouvel agent double 0, porte quant à elle une Seamaster Aqua Terra de 38 mm dotée d’un cadran noir et d’un bracelet NATO noir, tandis que Moneypenny (Naomie Harris) est équipée d'une De Ville Prestige de 27,4 mm avec un bracelet en cuir vert forêt. Ah, avouez que vous ne vous y attendiez pas !

Et parce que c’est vous, SoBARNES vous dévoile l’info qui vous permettra de briller en sortant du cinéma mercredi 6 octobre : c'est la costumière Lindy Hemming qui est à l’origine du partenariat noué en 1995 entre James Bond et Omega. « J'étais convaincue que le commander Bond, gentleman feutré issu des rangs de la marine britannique, était fait pour porter une Seamaster avec le cadran bleu », confie Lindy. 25 ans plus tard, la nouvelle Omega spéciale 007 prouve que l’alliance fonctionne aussi avec le cadran brun, non ?

laurent@sobarnes.com

--

Infos : Omegawatches.com

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest