B&O, le sacre du vinyle

Attention chef-d’œuvre ! Pour célébrer ses 95 ans, Bang & Olufsen a restauré 95 exemplaires de sa légendaire platine vinyle des années 70, le Beogram 4000c. SoBARNES vous emmène en pèlerinage à Struer (Danemark), dans une opération nostalgie parfaitement assumée.

Je vous parle d’un temps que les moins de 45 ans ne peuvent pas connaître. Souvenez-vous, au milieu des années 80, nous étions tous persuadés que la déferlante du CD allait noyer le disque vinyle. Pire, deux décennies plus tard l’arrivée de la musique en ligne puis le tout digital allaient ranger les tourne-disques au rayon souvenirs oubliés des musées inutiles. Raté. En 2019, les ventes mondiales de vinyles ont dépassé celles des CD…

Qui mieux que Bang & Olufsen pour surfer sur ce retour en grâce? La firme danoise revisite son mythique tourne-disque des années 70, le Beogram 4000c, en version Recreated Limited Edition. Avec un objectif ambitieux : démontrer l’intemporalité des capacités de la marque en matière de son, de design et de savoir-faire et mettre à jour de nouveaux principes capables de prolonger la durée de vie des futurs produits. Une démarche de luxe durable qui n’est pas pour nous déplaire : « Alors que la plupart des produits sont considérés comme jetables, chez Bang & Olufsen ils sont conçus pour résister à l’épreuve du temps, déclare Mads Kogsgaard Hansen, à l’origine de cette initiative signée B&O. C’est ce qui nous différencie, c’est ce que le Beogram 4000c incarne si bien et ce sur quoi nous voulons bâtir l’avenir. Nous avons appliqué le même soin à cette restauration que vous le feriez pour tout chef-d'œuvre ».

Les limiers de Bang & Olufsen ont retrouvé 95 Beogram 4000 encore dans leur jus et les ont rapportés au siège de la marque, à Struer. Comme des saumons nageant à contre-courant vers leur lieu de ponte, ces platines sont revenues là où elles ont été créées voilà près de 50 ans. Démontés et minutieusement inspectés par une équipe d’ingénieurs aussi émus que qualifiés, ces monuments historiques de la hi-fi ont été reconstruits en conservant autant que possible leurs composants d’origine, du plus petit roulement à billes à la courroie d’entraînement.

Au passage, le Beogram 4000c Recreated Limited Edition a reçu un coup de jeune : l'aluminium a été poli et anodisé dans un ton champagne plus chaud qu’à l’origine, il est par ailleurs entouré d'un nouveau cadre en chêne massif fabriqué à la main tandis qu’un inédit couvercle anti-poussière le protège lorsqu'il n'est pas utilisé.

Mais là où nous entrons dans le sublime, tenez-vous bien, c’est que lors de la création du Beogram 4000, l'équipe de conception a voulu contrer son obsolescence en laissant de l'espace pour d’éventuelles mises à jour technologiques ultérieures. Les ingénieurs d’aujourd’hui ont profité de cette clairvoyance et ont ajouté un préamplificateur phono RIAA intégré, permettant à la platine d’être connectée à des haut-parleurs modernes ! Au passage, Bang & Olufsen a ajouté un nouveau stylet haute performance au bras de lecture, basé sur les spécifications d'origine en améliorant encore l'expérience d'écoute.

Chaque platine restaurée est numérotée et garantie cinq ans. Le prix est à la hauteur de l’exclusivité de cette merveille : 10 000 €

[email protected] 

Infos sur Bang-Olufsen.com

Reste LA question : lequel de vos vinyles adorés écouteriez-vous en premier sur une telle machine ? Envoyez-nous vos suggestions à [email protected]

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest