Audi e-tron GT, la plus belle voiture électrique du monde ?

Avec la e-tron GT et sa sœur jumelle bodybuildée la RS, Audi confirme que 2021 est une année de rupture dans tous les domaines : c’est maintenant officiel, les voitures électriques savent se montrer plus désirables que leurs cousines à moteur thermique. Une révolution silencieuse dont voici les premières images, décryptées par le designer à l’origine de cette machine.

Marc Lichte, le patron du design Audi ne mâche pas ses mots : « L’e-tron GT est la plus belle voiture que j'aie jamais dessinée » ! Qui serions-nous pour le contredire ? Présentée en 2018 à Los Angeles en tant que show car, la première berline sportive électrique de la marque aux anneaux fait tourner les têtes de tous ceux qui l’approchent. Longue (4,99 m) et large (1,96 m), l’e-tron GT réussit à se montrer à la fois agressive et dynamique, tout en inspirant un je-ne-sais-quoi de rassurant et d’éminemment élégant. Rien d’ostentatoire en tout cas pour ce « coupé 4 portes 4 places » qui se décline en deux versions : la GT Quattro de 476 chevaux et la GT RS survitaminée de 598 chevaux. C’est à bord de celle-ci que nous vous proposons d’embarquer :

Cette carrosserie d’une rare fluidité est un sans-faute de la proue à la poupe, démodant d’un trait de crayon la quasi-totalité de ses concurrentes. L’efficacité a servi d’idée de base au design de l’e-tron GT, explique-t-on chez Audi. Soit, mais comment cela se traduit-il dans les faits ? « Un bon design est obtenu lorsqu'un produit est à la fois esthétique et fonctionnel, poursuit Marc Lichte. Les véritables icônes ont quelque chose d'indubitablement clair, il suffit par exemple de trois lignes pour caractériser une Volkswagen Coccinelle ou une Porsche 911. En l’occurrence, une faible résistance à l'air se traduisant par une plus grande autonomie, nous avons fait de cette loi physique fondamentale de la mobilité électrique le principe de conception de l'e-tron GT ». La forme suit la fonction, l'esthétique découle de l'efficacité. La démonstration est implacable.

L’intérieur se montre plus classique, à mille lieues de ce que propose le grand rival Tesla. Un choix assez logique puisqu’Audi doit en priorité conquérir sa clientèle habituelle, sans la dérouter. Les performances de cette quatre places sont ébouriffantes, avec le 0 à 100 km/h abattu en 4,1 secondes pour la Quattro et 3,3 secondes pour la RS. Et des vitesses de pointe respectives de 245 et 250 km/h. Reste la traditionnelle question de l’autonomie : Audi annonce 479 et 465 km, des valeurs qui chuteront évidemment en cas d’utilisation urbaine ou sportive, mais c’est la loi du genre.

Cette berline qui réussit à conserver environ 500 litres de coffre en cumulant avant et arrière est vendue à partir de 101 500 € en version GT Quattro et 140 700 € en version RS. Le prix d’un voyage vers le futur !

laurent@sobarnes.com

--

Infos : Audi.fr

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest