Kenzo Takada, une vie aux enchères

L’irremplaçable Kenzo Takada, disparu en octobre 2020, aura laissé une profonde empreinte dans l’histoire de la mode. Artcurial lui consacre deux vacations en mai, l’une consacrée à son mobilier, l’autre à des créations vestimentaires inédites. Une double vente 100% SoBARNES, l’opportunité évidemment unique de s’approprier une part intime de l’œuvre du plus parisien des Japonais.

Né au Japon en 1939, Kenzo Takada a découvert Paris en 1965, à 25 ans. Le coup de foudre fut réciproque, ces deux-là ne devaient plus jamais se quitter. Jusqu’à ce qu’une épidémie emporte tout, ou presque, sur son passage… Le 11 mai 2021, Artcurial présentera à Paris la collection personnelle du fondateur de la marque qui porte son prénom, Kenzo (qu’il avait revendue à LVMH en 1993). Réunis au sein de l’appartement parisien qu’il occupa durant les dernières années de sa vie, les meubles, tableaux, objets et œuvres d’art qui composent cette collection de près de 600 lots mêlent du mobilier design, des toiles de maître, ses propres peintures, le service en cristal Harcourt de Baccarat marqué de l’emblème du créateur ou encore un torse de Bouddha du IIIe siècle.

En parallèle, le département Mode & Accessoires de luxe d’Artcurial organise du 3 au 12 mai une vente en ligne dédiée aux créations originales et inédites de Kenzo Takada. Cette vacation se compose de 150 pièces,  kimonos, boléros, manteaux, robes ou chemises.

Après avoir construit et habité une maison japonaise près de la Bastille, Kenzo s’est installé à Saint-Germain-des-Prés, en face du Lutetia, dans un lumineux appartement haussmannien. Rassemblés au fil des années, les meubles, tableaux, objets et œuvres d’art qui constituent la collection mise en vente par Artcurial expriment le nomadisme d’un esprit en perpétuel mouvement entre ses racines, le Japon et son pays d’adoption, la France. « La collection Kenzo reflète à merveille l’œil de ce créateur de génie également décorateur, épris de civilisations qui savait, comme pour ses créations, parfaitement marier des cultures différentes dans cet appartement parisien dans lequel il vécut les 15 dernières années de sa vie », explique Stéphane Aubert, commissaire-priseur & directeur associé d’Artcurial.

Les amateurs (dont nous sommes) auront enfin l’occasion de découvrir les talents de peintre de Kenzo Takada à travers plusieurs de ses tableaux dont ceux issus de la série Masques Nô (est. : 1 500 - 2 500 €) ou encore un Personnage en tenue de dignitaire japonais, une huile sur toile estimée entre 2 000 et 3 000 €.

Les 150 pièces de garde-robe vendues en ligne, inédites et jamais commercialisées, forment un attachant plongeon dans le processus créatif de Kenzo Takada. Confectionnées en velours, satin, cachemire, jacquard ou taffetas, elles furent créées entre 2005 et 2008 à l’occasion d’un nouveau projet de marque baptisé Takada. Estimées entre 60 et 800 € (ce qui, avouez-le, est plus que raisonnable), il s’agit aussi bien de modèles aboutis que de prototypes inachevés, parfois accompagnées de leur croquis. Des ensembles complets seront aussi proposés à la vente, recréés par Artcurial à partir des lookbook réalisés par Kenzo lui-même.

« Chaque mur, chaque coin de ciel et chaque passant de Paris m’inspire pour imaginer mes collections. » Kenzo Takada (Himeji, Japon, 1939 – Neuilly-sur-Seine, France, 2020)

laurent@sobarnes.com

--

Informations pratiques

Mobilier : Exposition du lundi 3 au mardi 11 mai 2021, vente aux enchères le mardi 11 mai à 14h / Garde-robe : Exposition du lundi 3 au mercredi 10 mai 2021, vente en ligne du 3 au 12 mai

Artcurial - 7, rond-point des Champs-Elysées, 75008 Paris - FRANCE

Catalogues sur Artcurial.com

Photos @Arcturial - DR

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest