Quand Deauville fait son cinéma

Avec plus de 70 films projetés, le 47e Festival du cinéma américain de Deauville, du 3 au 12 septembre, marque le coup d’envoi de la rentrée culturelle. SoBARNES vous emmène sur le tapis rouge.

Contre pandémies et marées, le Festival du cinéma américain, créé à Deauville en 1975, poursuit sa route afin de sans cesse resserrer le lien qui unit les deux nations fondatrices du 7e Art. L’édition 2021 prend une ampleur particulière alors que la vie culturelle peine à redémarrer. Elle accueillera son public (ouf !) selon les normes sanitaires en vigueur, raison de plus pour nous pencher sur la sélection officielle Made in USA :

Blue Bayou, de Justin Chon / Catch the fair one, de Josef Kubota Wladyka / Down with the King, de Diego Ongaro / John and the hole, de Pascual Sisto – 1er film / La Proie d’une ombre, de David Bruckner / Pig, de Michael Sarnoski – 1er film / Pleasure, de Ninja Thyberg – 1er film / Potato dreams of America, de Wes Hurley / Red Rocket, de Sean Baker / The last son, de Tim Sutton / The Novice, de Lauren Hadaway – 1er film / We are living things, d’Antonio Tibaldi / We burn like this, d’Alana Waksman – 1er film.

Cette sélection, qui selon les organisateurs du festival, « traduit les soubresauts du temps et l’inquiétude légitime et grandissante des cinéastes », est composée « de rires, de peur, de violence, de voyeurisme, de quête de soi, de sensualité, et parfois de nobles sentiments, tous traduisant le genre et les émotions d’aujourd’hui ». Vaste programme, non ?

Charlotte Gainsbourg officiera comme présidente du jury, elle sera entre autres entourée de Delphine de Vigan, Fatou N’Diaye et Denis Podalydès. Clémence Poésy sera pour sa part la présidente du jury de la Révélation. La proximité entre les stars, les jurés et le public est dans l’ADN de ce festival, mais SoBARNES ne saurait trop vous recommander de tenter votre chance les samedi 4 et dimanche 5 septembre : les festivaliers pourront en effet échanger avec deux immenses pointures, Oliver Stone, à l’occasion de son documentaire, JFK, l’Enquête, en partenariat avec le Festival de Cannes, et Johnny Depp, venu pour le film City of lies, de Brad Furman, présenté dans la sélection « Premières ».

Dans le genre recommandation, et parce que nous sommes entre nous, les hôtels Barrière de Deauville – Le Normandy, Le Royal et L’Hôtel du Golf – proposent un forfait incluant un pass VIP permettant d’accéder au festival directement sur le tapis rouge, avec cocktail privé avant les séances. Ne venez pas nous dire que vous n’étiez pas au courant ! Un bonheur n’arrivant jamais seul, les bureaux de BARNES Deauville, en face du Normandy, sont à moins de 5 minutes à pied du palais des congrès et du Festival. Vous hésitez encore ?

laurent@sobarnes.com

--

Festival-deauville.com / BARNES Deauville - 5, rue Hoche, 14800 Deauville - Tél. : +33 (0)2 31 81 28 29 / Hôtels Barrière de Deauville

 

 

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest