Quand Artcurial vend la Joconde

De l’avis des experts, cette copie de la Joconde peinte moins d’un siècle après l’originale est en tout point digne de son modèle. Succombez au sourire de Mona Lisa en mode SoBARNES avec Artcurial, qui met cette merveille aux enchères le 9 novembre à Paris.

Vous aussi, vous voudriez contempler le sourire de la Joconde tous les jours en tête-à-tête, tranquillement assis dans votre salon ? Alors réjouissez-vous, ce rêve peut devenir réalité. Ou presque. Nous ne parlons pas de la vraie Joconde, celle peinte par Léonard de Vinci au début du XVIe siècle, pour laquelle il faudra vous déplacer au Louvre. Ni d’un banal poster fixé à votre mur par quatre punaises. Mais d’une copie d’une grande fidélité, peinte vers 1600 à Fontainebleau par un maître anonyme de l’Ecole française. Une merveille dont le commissaire-priseur Matthieu Fournier nous parle avec des étoiles dans les yeux :

Dans sa carrière de commissaire-priseur, Matthieu Fournier a vu des copies par dizaines. Rarement intéressantes. Mais celle-ci occupe une place à part, comme il l’a confié à SoBARNES : « Imaginez mon émotion lorsque je l’ai vue pour la première fois, accrochée dans le couloir d’un appartement familial ! La Joconde est le tableau le plus célèbre du monde, j’avais devant moi l’une de ses plus belles versions connues à ce jour. »

Mona Lisa fut en effet une source inépuisable d’inspiration pour les artistes à travers les siècles, à commencer par les suiveurs de Léonard de Vinci qui se sont attelés à reproduire son énigmatique sourire et la technique de sfumato du maître. Avec plus ou moins de succès. « Celui qui a peint cette Joconde a abandonné son style et sa technique pour se fondre dans le geste de Léonard de Vinci, s’enthousiasme Matthieu Fournier. Le visage, sa sérénité et bien sûr son sourire sont traduits de façon sublime. »

Il n’empêche que ce n’est qu’une copie, vous dites-vous… Certes, mais au XVIIe siècle, les copies étaient le meilleur moyen de rendre hommage à un artiste et d’assurer sa notoriété. Les maîtres flamands en faisaient même une industrie ! Ce « portrait de Lisa Gherardini, dit La Joconde ou Mona Lisa » mérite donc toute notre attention. Et nul doute que son estimation entre 150 000 et 200 000 € sera largement dépassée.

Après avoir été exposé à Vienne, ce panneau de 74x52 cm sera visible à Bruxelles et Paris, puis présenté aux enchères le 9 novembre 2021. Une vente que nous attendons avec le sourire, cela va de soi.

laurent@sobarnes.com

--

Infos :

Exposition chez Artcurial à Bruxelles du 27 au 29 octobre puis à Paris du 5 au 8 novembre 2021. Vente aux enchères le mardi 9 novembre 2021 à 18h.

Artcurial, 7, Rond-Point des Champs-Elysées, 75008 Paris – France

Artcurial.com

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest