Patrick Mavros, l’ambassadeur du luxe africain

La success story du joaillier Patrick Mavros ne doit rien au hasard. Implantée au Zimbabwe et sur l’Ile Maurice, cette Maison familiale cultive son originalité, ses racines et son indépendance. Un coup de cœur de BARNES Mauritius.

Et dire que tout a commencé par hasard (à moins que ce ne soit le destin) lorsqu’en 1978, Patrick Mavros, alors boulanger, créa pour sa femme Catja une paire de boucle d’oreilles… Celles-ci eurent un tel succès qu’il décida de changer de voie, partit suivre une formation à la joaillerie en Ecosse avant de revenir à Harare (Zimbabwe) pour y lancer l’entreprise qui allait porter son nom. Ainsi naquit l’une des plus belles Maisons de luxe 100 % africaines !

Revendiquant son originalité, Patrick Mavros choisit de se spécialiser dans le travail de l’argent et puise son inspiration dans la vie animale, à commencer par les éléphants. La qualité de ses créations, des bijoux les plus fins aux imposants centres de table, permettent à sa réputation de vite gagner l’ensemble du continent africain. Voire d’en repousser les frontières, lorsqu’il ouvre une boutique à Londres en 2004. Bagues, bracelets, pendentifs, boutons de manchette ou boucles de ceinture, stars hollywoodiennes et têtes couronnées européennes (mais nous ne citerons pas de nom, sauf si vous lisez cet article jusqu’au bout !) font un triomphe à ces bijoux évocateurs d’un paradis ancien toujours réinventé .

Devant l’instabilité politique chronique que traverse le Zimbabwe, Patrick Mavros décide en 2006 de prendre pied à Maurice. Ce sera la mission – réussie - de Forbes, l’un de ses quatre fils (chez les Mavros, on travaille en famille, c’est d’ailleurs l’un des secrets de leur réussite).  « Même si nous avons des clients dans le monde entier, nous sommes avant tout une marque africaine, explique Forbes Mavros à SoBARNES. L’Ile Maurice nous permet d’apporter un souffle nouveau à notre travail, de renouveler notre inspiration. Mais nous gardons le même ADN, les mêmes valeurs, dans les deux pays ». Et de nous confier que son père, ses frères et lui se sentent investis d’une mission : exporter à travers le monde le talent et le savoir-faire des créateurs africains.

Forbes Mavros a installé son atelier-boutique mauricien à Pamplemousses, dans une ancienne fonderie du XIXe siècle à laquelle il a redonné ses lettres de noblesse. A propos de lettres de noblesse (vous nous pardonnerez ce raccourci mais il était trop tentant), la Maison Patrick Mavros aura reçu un royal coup de pouce en 2020 lorsque la duchesse de Cambridge, dont les tenues sont décryptées par la presse people internationale, est apparue à plusieurs reprises portant des boucles d’oreilles en or de la collection Ocean Tides. Les plus observateurs de ses fans auront même remarqué qu’elle les portait systématiquement lors de ses réunions par Zoom. Et notre petit doigt nous dit que lorsque Kate Middleton adoube ainsi un créateur, celui-ci peut voir l’avenir en rose.

Une célébrité qui ne détourne pas les Mavros de leurs engagements humains et environnementaux en ces temps troublés. Alors que Forbes (le fils) s’est rapproché de la Mauritian Wildlife Foundation, à laquelle il reverse la moitié des bénéfices de la ligne de bjoux Forged by the Ocean qu’il a dessinée durant le confinement, son père (Patrick) a réorganisé l’école en temps de pandémie dans la banlieue d’Harare où est installé leur atelier zimbabwéen :

Une famille (et une marque) à suivre, avec un grand coup de chapeau en mode 100% SoBARNES.

laurent@sobarnes.com avec  BARNES Mauritius

--

Patrick Mavros Atelier, Beau Plan, Pamplemousses, ILE MAURICE

PatrickMavros.com / Tél. : +230 260 4333 / mauritius@patrickmavros.com / Instagram @Forbes_mavros

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest