Lalique renoue avec sa splendeur

La collection Botanica s’inscrit dans la pure tradition Lalique. Pour notre plus grand plaisir.

Figure majeure de l’Art nouveau puis de l’Art déco, René Lalique (1860-1945) était avant tout un artiste visionnaire, dont les œuvres alliaient perfection technique et créativité débridée. A la fois maître-verrier, bijoutier et joaillier, il a toute sa vie trouvé son inspiration dans la nature. Fidèle à cet ADN, la nouvelle collection Botanica se replonge dans un univers où la douceur florale contraste avec la force minérale. Grâce au talent de ses artistes et au savoir-faire exceptionnel de ses maîtres-verriers, Lalique parvient à cristalliser le pouvoir décoratif et symbolique de la pivoine, du muguet, de l’orchidée ou des cerisiers en fleurs.

La précision du dessin, la pureté de la matière, ses jeux de reflets et de transparence, permettent à Lalique de sculpter la lumière. Marc Larminaux, directeur artistique de la Maison, nous explique en mode #SoBARNES comment rendre l'éphémère éternel :

Célébré dans le monde entier, le spectaculaire phénomène de la floraison des cerisiers du Japon a inspiré la création de ce vase en édition numérotée pour l’incolore et limitée à 88 exemplaires pour les versions ambre et fuchsia (photo du haut). Illuminé d’or et souligné d’émail appliqué à main levée, ce vase traduit de manière saisissante la puissance ornementale de la fleur de cerisier.

Alliance de force brute et de délicatesse, opposant forme carrée et lignes courbes, les vases et coupe Pivoines (ci-dessous) font pour leur part contraster puissance minérale et douceur florale. Comme taillées à la gouge dans la roche, les guirlandes de fleurs prennent possession du cristal, à l’instar d’une nature luxuriante reprenant ses droits sur des édifices à l’abandon.

Conçue pour mettre en valeur la robe et les arômes des plus grands crus, la carafe Orchidée (en bas) est comme illuminée par le cristal satiné repoli.

René Lalique a connu un véritable triomphe à Paris lors de l'Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes (la fameuse, celle qui allait consacrer le style Art déco). Il s'est alors livré à ce jugement jamais démenti : « Le verre est la matière merveilleuse »... Qui serions-nous pour prétendre le contraire ?

[email protected]

Infos : Lalique.com

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest