Aston Martin relance la DB5 de Goldfinger

Aston Martin a osé. Osé s’attaquer à un mythe. Osé relancer la production – à 25 exemplaires – d’une des voitures les plus célèbres de l’histoire du cinéma : la DB5 de James Bond dans Goldfinger. Avec tous ses gadgets !!!

La première des 25 DB5 Goldfinger Continuation est sortie des ateliers d’Aston Martin début juillet, c’est déjà une star mondiale. Un jouet sophistiqué vendu 3 millions d’euros, qui comporte, comme son aînée de 1964, des plaques d'immatriculation rotatives, des (fausses) mitraillettes dans les clignotants avant, un écran pare-balles rétractable à l'arrière, un système d'aspersion d'eau (dans le film, James Bond envoyait de l’huile pour dérouter ses ennemis, mais bon…), un diffuseur de fumée et des pare-chocs avec bélier intégré.

Dans l’habitacle, l’illusion est totale, avec un faux écran radar, un téléphone dans la portière, une cache d’armes secrète sous le siège du conducteur et une télécommande pour activer tous les gadgets. Cette DB5 est uniquement proposée en gris Silver Birch, comme son aïeule, avec un 6 cylindres 4 litres de 290 ch alimenté par 3 carburateurs SU (on ne peut pas faire plus vintage !) accouplé à une boîte 5 vitesses. Les 25 exemplaires auraient déjà tous été réservés, avec des livraisons qui devraient s’échelonner jusqu’à fin 2020.

Avouez que vous vous posez la question… Cette DB5 propose-t-elle un siège éjectable pour passager indésirable, LE gadget qui marqua les esprits lors de la sortie de Goldfinger ? #SoBARNES vous donne la réponse : pour d’évidentes raisons de sécurité, cela ne fut pas possible. Mais le pommeau du levier de vitesse dissimule bel et bien le bouton rouge de déclenchement du système. Et la voiture peut s’équiper en option d’un panneau de toit amovible au-dessus de la tête du passager. Ou de la passagère !

[email protected]

Astonmartin.com

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest