Si Louveciennes m’était conté

Cet ancien relais de poste du début du XIXe siècle, proposé à la vente par BARNES Yvelines, a plus de souvenirs que s’il avait mille ans. Entre Seine et forêt, il dégage un charme qui n’est pas pour nous déplaire.

Il est parfois des lieux qui distillent une atmosphère très particulière, ce je-ne-sais-quoi qui fait que l’on s’y sent bien, d’emblée. Imaginez un relais de poste construit en 1820 devant l’entrée du Domaine de Marly, là où se dressait le château du même nom, celui qui donna à Louis XIV l’idée de créer Versailles. Paris n’est qu’à une vingtaine de minutes mais semble pourtant si loin. Nous sommes à Louveciennes (Yvelines), une commune aussi discrète qu’élégante, comme un secret que l’on se murmure entre initiés.

 

Du temps de l’activité postale du lieu, des chevaux vivaient ici. Avec les hommes, sous le même toit, battant le sol pavé encore visible aujourd’hui. Voilà ce qui donne à cette maison de 250 m2 son cachet et ses grandes ouvertures. Il n’y qu’à en pousser la porte pour s’en convaincre. Son jardin fleuri toute l’année et sa serre en fer forgé sont un délice, mais le plaisir le plus éclatant vient peut-être de la jouissance quasi exclusive du parc communal de trois hectares menant au centre de Louveciennes et à ses commerces. Il suffit d’ouvrir la grille pour y accéder !

Un roi, des peintres, une romancière, et moi et moi et moi

Inutile de préciser que ce site sauvegardé, à quelques mètres de l’aqueduc voulu par le Roi-Soleil pour irriguer Versailles et classé Monument historique, ne risque pas de changer de physionomie. Tant mieux, car le passé est omniprésent en ces terres de passage. Les impressionnistes, emmenés par Pissarro et Sisley, vénéraient ces coteaux autrefois couverts de vignes. Un siècle plus tard, dans les années 60, le tout-Paris fréquentait cette propriété, alors aux mains d’un légendaire patron de presse. Et ses murs de se souvenir de cette jeune romancière qui se fit connaître en disant bonjour à sa tristesse...

Est-ce une maison familiale ? Sans doute, avec ses 5 chambres et son studio indépendant de 40 m2. C’est en tout cas, en ces temps bousculés, un havre de quiétude qui ne demande qu’à écrire les pages d’un nouveau livre. Un livre d’histoire, bien sûr.

Cette propriété est proposée à la vente en exclusivité par BARNES Yvelines pour 1,59 million d'euros.

[email protected]

--

BARNES Yvelines, 48 avenue Jean-Baptiste-Clément, 92100 Boulogne-Billancourt FRANCE

Tél. : +33 (0)1 55 61 92 88 / Barnes-Yvelines.com

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest