Les Yvelines, le nouvel eldorado immobilier des Parisiens

Le marché immobilier des Yvelines connaît en ce début d’année 2021 une accélération historique, avec une hausse des prix et du nombre de transactions, les ventes éclairs devenant la norme. L’analyse de Bénédicte Petitcol et Nicolas Moirignot, de BARNES Yvelines.

Les Yvelines disposent de 80 % d’espaces naturels, de forêts et de terres agricoles, quasiment aux portes de Paris. Avec une offre immobilière de prestige d’une incomparable variété, alliant maisons de maître et appartements familiaux dans les communes historiques de l’est du département (Versailles, Saint-Germain-en-Laye, Louveciennes…) et propriétés de campagne à l’ouest et au sud, notamment en vallée de Chevreuse et en forêt de Rambouillet. Aux richesses naturelles préservées des Yvelines s’ajoutent un réseau scolaire et universitaire de premier plan et des transports en commun efficaces pour rejoindre le centre de Paris en 15 à 30 minutes.

Une année 2020 plus dynamique qu’attendu

Avec une moyenne d’environ une vente par semaine en 2020, BARNES Yvelines a réalisé une année solide, et ce, malgré un arrêt quasi-total du marché durant le premier confinement au printemps dernier. « Le marché a rebondi avec force à partir de mai 2020, notamment sous l’impulsion des nombreux Parisiens qui ne voulaient pas risquer de se retrouver à nouveau coincés plusieurs semaines sans espaces extérieurs », explique Bénédicte Petitcol, manager de BARNES Yvelines Nord. Le deuxième confinement en fin d’année a entraîné une nouvelle contraction de l’activité, moins forte que celle rencontrée au printemps grâce notamment aux visites virtuelles. Pour Nicolas Moirignot, manager de BARNES Yvelines Sud : « La cote d’amour des Yvelines est en hausse régulière depuis des années. Tout comme les prix de son immobilier de prestige. Mais il y aura sans conteste un avant et un après 2e semestre 2020 dans la dynamique du marché. »

Un volume d’activité multiplié par 5 depuis le 1er janvier 2021

Avec un prix moyen de 8 094 €/m2 (+10,8 % en 2020) pour les appartements et 7 327 €/m2 pour les maisons (+14,24 % en 2020), les Yvelines ont paradoxalement bénéficié d’un « effet Covid-19 ». Un engouement qui ne se dément pas en ce début 2021. Le bureau de BARNES Yvelines Nord a ainsi vu son volume de ventes multiplié par 5,5 : « L’accélération du marché que nous vivons en ce début 2021 est du jamais-vu en 15 ans, commente Bénédicte Petitcol. Certains biens suscitent tellement d’appels que nous devons les retirer de notre site Internet au bout de quelques heures. »

Par ailleurs, les ventes éclairs deviennent la norme. Au Vésinet, une maison de 200 m² s’est ainsi vendue dans la journée de la mise en ligne de sa publicité, une heure après sa première visite, sans négociation de son prix (1,5 million d’euros). A Versailles, BARNES Yvelines proposait à la vente un hôtel particulier proche du château, pour lequel le propriétaire avait autorisé une seule visite ! Résultat, cette transaction s’est bel et bien conclue après une visite, en quelques jours, pour un prix supérieur à 2,5 millions d’euros.

Les clients sont globalement plus jeunes qu’auparavant, entre 35 et 40 ans contre environ 45/50 ans jusqu’à début 2020. Il s’agit pour 70 % de familles avec des enfants en bas âge.

Quelles perspectives pour 2021 ?

La demande se nourrit de Parisiens et d’habitants de la première couronne voulant s’installer dans des villes plus proches de la nature, comme Versailles ou Saint-Germain-en-Laye, tandis qu’en parallèle de nombreux habitants de ces villes choisissent de déménager dans l’ouest des Yvelines, pour vivre dans un cadre plus rural. Ce chassé-croisé devrait entretenir le marché immobilier jusqu’à l’horizon 2022. La demande étant très supérieure à l’offre, la hausse des prix observée depuis 2018 devrait donc se poursuivre en 2021, même s’il est possible qu’un palier soit atteint en cours d’année. Il est indispensable que les vendeurs gardent à l’esprit que les biens sans défaut majeur se vendent en quelques jours à condition d’être proposés à leur juste prix.

« Le phénomène observé ces derniers mois s’est durablement installé. Les Yvelines sont en train de retrouver la place de premier plan qui a longtemps été la leur depuis le XVIIe siècle », conclut Bénédicte Petitcol.

[email protected]

--

BARNES Yvelines

48, avenue Jean-Baptiste-Clément, 92100 Boulogne-Billancourt - France / tél. : +33 (0)1 55 61 92 88

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest