Espagne : le retour en fanfare d’un marché chahuté par la pandémie

Le marché immobilier espagnol, d’ordinaire porté par la clientèle internationale, a connu un passage à vide mais notre petit doigt nous dit que celui-ci ne durera pas éternellement. Si les restrictions de voyage ont entraîné une chute sans précédent du nombre de touristes depuis le printemps 2020, les Européens souhaitent en effet redécouvrir les pays et les villes accessibles en voiture ou en train. La preuve par trois avec Barcelone, Marbella et Madrid.

Commençons notre tour d’horizon à Barcelone, qui mise depuis plus de dix ans sur l’accueil et le soutien des startups et des entrepreneurs de la tech. La crise sanitaire y a entraîné une chute du volume de transactions, en particulier pour les biens présentant des défauts ou trop chers pour le marché. « Il devrait donc y avoir de belles opportunités en 2021, avec des vendeurs qui seront prêts à consentir de grosses remises, de l’ordre de 20 % », estime Emmanuel Virgoulay, directeur de BARNES Barcelone.

En ce printemps 2021, les acheteurs manifestent d’ailleurs un net regain d’intérêt pour la capitale catalane, même à distance. Si sous la barre du million d’euros la clientèle reste avant tout locale, au-dessus de 2,5 millions elle est 100 % étrangère, autant pour l’achat de résidences principales et secondaires que pour des investissements locatifs. Au-delà de 5 millions d’euros, le marché barcelonais entre dans l’ultra luxe, un segment mis à mal par la pandémie. Mais l’offre y reste diablement séduisante, à l’image de la Nao, l'une des propriétés les plus spectaculaires de Barcelone, proposée à la vente pour 15,9 millions d’euros par BARNES Barcelone :

Marbella : des opportunités à saisir

Est-il encore besoin de présenter Marbella, tant la belle andalouse a su conjuguer son authenticité et son glamour autant que son image de rendez-vous de la jet set. La clientèle y est à 95% composée d’étrangers en provenance des pays du nord de l’Europe à la recherche de résidences secondaires. La demande reste donc forte pour Marbella, seules les difficultés pour visiter les biens ralentissent la finalisation des transactions. En revanche, selon Jeremy Lauwers, directeur de BARNES Marbella, « même si certains vendeurs ont besoin de liquidités et sont prêts à baisser leurs prix de 15 à 20 %, voire jusqu’à 35 % dans certains cas, la majorité des propriétaires à Marbella n’ayant pour le moment pas besoin de vendre, les prix restent globalement stables. Et nous recevons pour cet été énormément de demandes de locations saisonnières. De la part de touristes qui recherchent un lieu où s’isoler pour des vacances en famille ».

Qu’en est-il du très haut de gamme ? La réponse avec cette villa étourdissante, que BARNES Marbella propose à la vente pour 3,6 millions d’euros :

Madrid : une hausse des prix à l’horizon

Classée à la 16e position parmi les villes les plus recherchées par les fortunes internationales (BARNES Global Property Handbook 2021), la réputation de la capitale espagnole n’est plus à faire. Elle attire une clientèle venue du monde entier et en particulier d’Amérique latine, à la recherche de son offre culturelle, de son esprit festif et de sa somptueuse architecture. « Après avoir monopolisé le marché en 2020 à cause de la crise sanitaire, les acheteurs locaux au budget d’environ 500 000 € devraient laisser la place aux acheteurs internationaux aux moyens plus importants, analyse Eduardo Crisenti, directeur de BARNES Madrid. Ce retour des étrangers sur le marché madrilène devrait entraîner une hausse des prix de 3 % d’ici fin 2021 ».

Madrid pourrait tirer son épingle du jeu dans les années à venir, grâce à son immobilier proposé à des prix inférieurs à ceux des autres capitales européennes. Pour 1 million d’euros, il est ainsi possible de s’offrir un appartement de 160 m² dans un quartier prisé. Avec une qualité de vie que nombre de ses rivales pourraient lui envier, que cela soit dit !

Et pour 4 775 000 €, BARNES Madrid vous propose cet extraordinaire triplex de 415 m2 dont le rooftop offre une vue panoramique sur toute la ville. Tentant, non ?

[email protected]

 

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest