riva-yachts-luxe-symbole-dolce-vita-mediterranee-savoir-faire-italien
Symboles de la Dolce Vita, les bateaux Riva figurent sans conteste parmi les plus élégants ambassadeurs du savoir-faire italien. Indissociables des lieux de villégiature les plus en vogue de la méditerranée, ils sont le fruit d’une insatiable quête de la perfection, celle de Carlo Riva, qui n’aura de cesse de saisir l’air du temps pour faire entrer ses canots dans la légende.

Depuis Sarnico, au bord du lac d’Iseo, Carlo Riva fera progressivement évoluer ses bateaux vers les yachts de plaisance tels que le Tritone ou l’Ariston. Avec un extrême souci du détail, il opta pour les matériaux les plus nobles, à l’instar de l’acajou du Honduras, et élabora les process les plus performants. Le bois devait ainsi reposer dix à douze mois pour sécher complètement, avant que les feuilles d’acajou ne soient ensuite collées, moulées sous pression, puis polies et vernies vingt-quatre fois afin de résister à l’usure marine. En collaboration avec son ami designer Giorgio Barilani, Carlo Riva a pensé la structure de ses yachts tels que l’Aquarama, pièce phare de la maison. La légende raconte même que l’iconique blanc-turquoise habillant ses bateaux serait inspiré des balancelles de jardin qu’appréciait sa femme. Pour ses prestigieux clients, Carlo Riva créa la R.A.M (Revisione e Assistenza Motoscafi), pour former les artisans chargés de l’entretien et de la restauration des bateaux dans les règles de l’art au sein des Riva Boat Service de Monaco, Cannes et Saint-Tropez. Aujourd’hui encore, le Boat Service Group est la propriété de la famille Riva.

Élégance et innovation

La décision prise en 1995 d’abandonner les bateaux entièrement en bois pour leur préférer les coques en matériaux composites n’entamera en rien l’identité de la maison Riva, le design étant, depuis cette date, confié à l’Officina Italiana Design, un studio fondé par Sergio Beretta avec Mauro Micheli qui fit lui-même partie de l’équipe dirigée par Giorgio Barilani. «Tradition et modernité», l’expression sera ici tout sauf surfaite, tant les derniers supers yachts sortis des chantiers de Sarnico, ou de La Spezia pour les plus grands, conjuguent le summum de l’innovation tout en respectant les savoir-faire et exigences de la maison. Le bois, présent sur les ponts, reste traité à l’identique, les décors signatures de l’intérieur des yachts sont l’œuvre de prestigieuses maisons (Van Besouw pour les tapis, Ivano Redaelli pour le mobilier) et, aujourd’hui encore, chaque modèle de bateau dispose de sa propre équipe de fabrication; cette dernière nécessitant 1000 heures pour le plus petit yacht, l’Aquariva, et jusqu’à 120 jours pour les plus grands.

 

See this page in English

BARNES Belles provinces françaises
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest