Mon idée du luxe par Renaud Capuçon

Prodige de la musique, le violoniste Renaud Capuçon commence à jouer à 4 ans. À 17 ans, il sort du Conservatoire de Paris avec deux premiers prix. Entre sa prestation pour le sommet du G7 à Biarritz et un voyage à Tokyo où il va jouer avec le Tokyo Symphonic Orchestra un concerto de Michael Jarrell qui lui est dédicacé, Renaud s’est livré à nous sur sa vision du luxe.

#StayHome avec SoBarnes

 Retrouvez chaque jour Renaud Capuçon en concert spécial « confinement » sur twitter

Le luxe, pour vous c’est quoi ?
Le luxe pour moi, c’est la liberté. Et le temps. Le silence aussi. Dans un monde où tout va si vite, j’aime me ressourcer au calme.

Avec le Guarneri del Gesù « Panette » (1737) qui a appartenu au vicomte de Panette et surtout à Isaac Stern, vous vous produisez sur les scènes du monde entier. Jouer Panette, c’est un luxe ?
Jouer ce merveilleux violon est un luxe infini ! Isaac Stern l’a joué pendant cinquante ans avant moi. Il a une santé qui me fait rêver et m’inspire. Chaque jour, je réalise à quel point c’est un luxe incroyable !

Le plus beau souvenir que vous pouvez attacher au luxe ?
Sûrement l’un de ces moments hors du temps, lorsque le lieu où l’on se trouve est en adéquation parfaite avec les gens avec qui l’on est. Mes dernières vacances en Corse cet été en font partie.

Pour vous qui voyagez beaucoup, y a-t-il une capitale du luxe ?
À mes yeux, il n’y a pas de capitale du luxe, mais d’innombrables endroits où l’on peut vivre des moments heureux. Ce peut être boire un expresso sur la terrasse d’un café à Venise, dîner en amoureux au bord de la mer en Corse, skier en Savoie ou marcher en montagne autour de Gstaad. Se promener à Paris est aussi un luxe.

 RenaudCapucon.com

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest