Acheter un bien immobilier à Moscou : Comment faire

Vous ne le saviez pas ? Moscou, c’est the place pour être au fait des nouvelles tendances, notamment en immobilier. Ça vous intimide ?

Il n’y a pas de raison, en matière immobilière, les Russes vont droit au but. Voici comment.

Les codes de la Russie

Depuis 2001, la Russie s’est ouverte au reste du monde et a facilité les démarches immobilières et possibilités d’investissements. Le « Land Code » a alors été établi, permettant aux étrangers comme aux locaux de devenir propriétaires d’un bout de terre plus facilement.

Grâce à cette initiative, les marchés immobiliers moscovites se sont envolés, permettant à tous de prendre part dans ce qui pourrait devenir un nouveau centre mondial.

La recherche

On pense pouvoir affirmer sans crainte que la recherche est la partie la plus simple et la plus agréable du processus – à condition d’avoir SoBarnes à ses côtés.

A Moscou, ville au marché relativement nouveau et innovant, les options sont à la fois luxueuses et modernes. Dans le centre de la ville, d’imposants complexes immobiliers proposent des penthouses de luxe, des lofts et des appartements magnifiques, qui accueillent l’élite. Pour les plus timides, qui préfèrent vivre dans l’ombre, rendez-vous au milieu du vert, aux alentours de la ville, comme à Kiesvkoe ou Patriarch Ponds. Si vous souhaitez monter une affaire sur le sol russe, vous pouvez également y louer des bureaux dans leurs gratte-ciel.

Tout est donc une question de style et de celui qui vous correspond – et de savoir jusqu’à quelle température négative vous pouvez survivre. L’agence immobilière BARNES Moscou et ses agents aiment le grand-froid et sont là pour vous aider.

Suivez les bouts de papier

Règle numéro 1, pour ne pas vous faire embobiner : vérifiez l’historique de votre propriété. Il n’est pas rare que d’anciens propriétaires remettent en cause les droits du nouveau. Vous êtes prévenu.

C’est quoi ces petits mots ?

Un autre aspect important lorsqu’on achète un bien à Moscou est de s’assurer que toute votre documentation est bien en ordre. Faire appel à un notaire est donc très utile, et fortement recommandé – même si ce n’est pas obligatoire. Un notaire public en Russie est légalement responsable de la vérification des documents qui lui sont présentés – accord de vente, etc. – mais aussi financièrement responsable si jamais quelque chose devait mal se passer. Cette tranquillité d’esprit vient à un petit prix : 0,7 à 1,5 % du prix d’achat du bien immobilier.

Le juste prix

Il y a un certain nombre de détails dont vous devez vous préoccuper – le prix figure en tête de liste. Bonne nouvelle : il n’y a aucune taxe sur les transactions d’achat d’une propriété, et le crédit d’impôt du propriétaire est nominale. La mauvaise nouvelle est pour les vendeurs, qui doivent payer 13% d’une éventuelle plus-value s’ils sont des résidents russes qui habitent en Russie au moins 183 jours par an.

Les droits d’enregistrements sont aussi à ne pas négliger. Ils sont inclus dans l’accord de vente, et prennent la forme de « State Registrar for the Property Rights and Deals », comprenant des certificats, délivrés par l’agent ou le notaire.

Pour s’assurer d’une transaction des plus fluides, la patience est essentielle, surtout quand on sait que les accords préliminaires peuvent prendre des semaines, voire des mois. La banque agit alors comme intermédiaire, gardant les fonds jusqu’à ce que la transaction soit terminée. Une garantie donc que le paiement se fait rapidement, et en toute transparence.

Contacter notre agence BARNES Moscou

See this page in English

Photo Credit -
BARNES Moscou
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest