Acheter la forteresse qui commandait l’Auvergne

Franchir les murs de cette forteresse médiévale revient à remonter le temps, en des siècles ou le royaume de France n’était pas encore unifié. Mauzun, « le géant d’Auvergne », est proposé à la vente par BARNES Propriétés & Châteaux. Inutile de vous préciser que cette visite privée ne ressemble à aucune autre.

Ceux qui recherchent un bien atypique trouveront là leur graal. Et quel graal ! Le château de Mauzun (Puy-de-Dôme) est probablement le plus spectaculaire ensemble au monde de fortifications médiévales encore entre des mains privées. Il ne s’agit pas de restaurer cette forteresse, encore moins de la reconstruire, il s’agit de la comprendre. Demandez à Arthur Chalufour, de BARNES Propriétés & Châteaux, le choc qu’il a ressenti lorsqu’il en a pour la première fois franchi les murailles : « Mauzun est à la fois un site historique majeur et une place-forte légendaire. C’est incontestablement le géant d’Auvergne, il est impossible de ne pas être saisi par sa grandeur ». Classée Monument historique (le contraire nous eût étonnés), cette forteresse du XIIIe siècle a été patiemment consolidée par ses actuels propriétaires. Le passionné de la grande Histoire de France qui sommeille en chacun de nous ne peut que s’émerveiller.

Les siècles se racontent par dizaines en ces murs déchiquetés, à 20 kilomètres à l’est de Clermont-Ferrand. Mauzun accueillit en effet un oppidum gaulois puis un castellum romain avant de gagner son rang de place-forte. Lorsque Philippe Auguste envahit l’Auvergne en 1210, il décide de marquer les esprits en y faisant construire une immense forteresse symbolisant le pouvoir royal. Elle sera l’enjeu de toutes les convoitises pendant quatre siècles car comme le voulait l’adage : « Qui tient Mauzun commande l’Auvergne ».

Une fois le royaume unifié, Mauzun devient inutile. En 1732, l’évêque Jean-Baptiste Massillon obtient du roi la permission de la démolir. Mais comment détruire un tel titan ? Faute de moyens, le château sert de prison. A la Révolution, la forteresse est acquise par un groupe de onze citoyens, à charge pour eux de la démolir (décidément). Découragés par l’énormité du chantier, ils se contentent d’en extraire les plus belles pierres et livrent ses pentes à la culture et au pâturage. Aux XIXe et XXe siècles, le site est peu ou prou livré à lui-même, jusqu’à ce que les ruines soient classées Monument historique en 1970. Une association de sauvegarde est alors constituée mais elle est dissoute en 1998. En 2001, la forteresse de Mauzun est rachetée par ses actuels propriétaires, qui depuis 20 ans la consolident, la stabilisent et l’ouvrent au public.

Proposée à la vente en exclusivité par BARNES Propriétés & Châteaux pour 800 000 €, cette forteresse bâtie entre 1230 et 1240 est évidemment unique en son genre. Il va de soi que son acheteur devra montrer un minimum d’appétence pour l’Histoire, mais comment ne pas succomber à la majesté de ces remparts depuis lesquels la vue s’étend à plus de 50 kilomètres ? « La tour de la capitainerie a été restaurée en gros-œuvre pour la transformer en un logis de 80 m2, précise Arthur Chalufour. Il ne reste que peu de travaux pour la rendre habitable, car l’eau, l’électricité et l’assainissement ont été installés ». Aurions-nous trouvé là le nid d’aigle ultime pour un écrivain en mal d’isolement ? Ou le poste de télétravail le plus insolite qui soit ? Le village et ses commerces, en contrebas du château, rendent cette option réellement envisageable. Chiche ?

laurent@sobarnes.com

--

Contact :

BARNES Propriétés & Châteaux – 122, rue du Faubourg-Saint-Honoré, 75008 Paris – FRANCE

Arthur Chalufour - tél. : +33 (0)6 64 75 34 16 / Barnes-proprietes-chateaux.com

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest