A La Baule, la cote inaltérable des villas historiques

L’émergence du télétravail et le phénomène des résidences semi-principales ont amené une nouvelle clientèle sur le marché immobilier de La Baule. Des acheteurs soucieux de sauvegarder les villas historiques, ce qui tombe bien car c’est l’une des passions d’Etienne de Gibon, le directeur de BARNES La Baule.

« Avec une demande qui a doublé entre les 1ers semestres 2020 et 2021, en majorité de la part d’acheteurs français vivant en France ou expatriés, l’offre s’est fortement raréfiée, confie Etienne de Gibon. Résultat, la pierre bauloise s’est valorisée ». En clair, La Baule est un marché convoité, ce qui ne date pas d’hier mais s’est fortement accentué à l’aune des 18 mois écoulés. Outre les classiques appartements face à la mer dans le quartier du Casino ou à proximité de la plage Benoit, BARNES a observé une hausse de la demande portant sur les villas historiques nécessitant des travaux de rénovation. « Ces biens étant rarissimes et pour la plupart inscrits au Patrimoine exceptionnel ou remarquable de La Baule, il n’est pas rare d’attendre plusieurs années avant de dénicher le graal », poursuit Etienne de Gibon.

Membre de l’association pour La Sauvegarde du Patrimoine de La Baule, le bureau BARNES, participe depuis sa création à la valorisation de la Baie : « Afin de préserver et restaurer ce patrimoine unique, nous nous sommes entourés de professionnels, architectes, décorateurs, artisans qualifiés, paysagistes et maîtres d’œuvre pour proposer plus qu’une simple transaction, explique Etienne de Gibon. Nous accompagnons les futurs acheteurs avec des projets de rénovation élaborés de A à Z ».

Pour se lancer dans une telle aventure, il faudra compter au minimum 1 million d’euros côté achat et entre 2 000 et 4 000 €/m² pour la rénovation. « Malgré le coût des travaux d’embellissement, il existe une réelle possibilité de plus-value pour l’acheteur, estime Etienne. Elle est d’abord émotionnelle, car l’acquéreur participe à la sauvegarde de la Baie et de son histoire grâce à la rénovation de ces biens exceptionnels. Et s’agit évidemment d’une valeur refuge qui ne se dévalorisera pas avec les années ».

Et pour ceux que titille l’aventure patrimoniale et architecturale bauloise mais qui n’ont pas la patience d’attendre, reste la solution d’acquérir une demeure en parfait état, comme cette villa historique proposée à la vente par BARNES La Baule dans le quartier des Grands Hôtels. Une visite privée rien que pour vous car il s’agit d’une offre hors marché :

A 300 mètres de la plage et un quart d’heure à pied du marché, cette villa de 1913 est un parfait exemple du style baulois. Ses 220 m2 comptent quatre chambres et de lumineuses pièces de réception ouvertes sur le jardin arboré de 1 500 m2. Vous l’aurez compris, elle coche toutes les cases pour accueillir une famille à la recherche de sa résidence secondaire. Voire plus car les combles aménageables pourront accueillir deux chambres supplémentaires ou un espace de télétravail à déguster toute l’année. Et si ce n’est pas suffisant, le sous-sol pourra se transformer en bureau ou en salle multimédia !

Au calme absolu, tournée vers le sud, cette maison en parfait état est vendue 2,6 millions d’euros.

laurent@sobarnes.com

--

Contact :

BARNES La Baule - 14, rue du Marché, 44500 La Baule-Escoublac - France

Tél. : +33 (0)2 72 74 89 30 / Barnes-nanteslabaule.com

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest