L’insolente modernité de Monaco

Longtemps plombée par une image de marque sulfureuse, la principauté de Monaco a opéré en 20 ans un spectaculaire revirement, sous le double signe du glamour et de l’engagement environnemental. Avec en figure de proue la nouvelle place du Casino et l’Hôtel de Paris Monte-Carlo, redevenu l’un des palaces les plus désirables au monde.

Monaco. Un nom qui fait rêver aux quatre coins de la planète. Comme la promesse d’une vie dorée dans un cadre enchanteur face à la Méditerranée, sous un soleil quasiment perpétuel. Une carte postale qui n’est finalement pas si loin de la réalité mais qui n’empêche pas la cité-État d’être en phase avec son époque et surtout en pointe côté enjeux environnementaux et océanographiques. Cette principauté en mouvement permanent mérite en effet que l’on se penche sur les grands travaux entrepris sous l’impulsion du prince Albert II, dont Mareterra, l’ambitieux chantier d’extension de 6 hectares sur la mer qui donnera naissance à l’horizon 2025 à l’éco-quartier de l’Anse du Portier. La préservation de l’environnement et de la biodiversité marine fut l’impératif majeur fixé aux architectes stars Renzo Piano et Denis Valode dans ce qui s’avère être l’un des développements immobiliers les plus exclusifs (et les plus chers !) de ce début de XXIe siècle.

Ses villas, maisons et appartements sont d’ores et déjà un objet de convoitise pour les grandes fortunes internationales (si vous souhaitez faire partie des happy few, nous ne saurions trop vous recommander de contacter de ce pas le bureau de BARNES Monaco, qui vient d’ouvrir ses portes au cœur de la principauté).

Autre chantier phare, celui de la place du Casino, qui a fait peau neuve en 2020 pour retrouver l’allure et l’élégance qu’elle avait lors de sa création en 1850. Dégagée de tout ce qui l’encombrait, l’esplanade de dalles beiges met aujourd’hui en valeur les bâtiments Belle Époque de l’Hôtel de Paris, du Café de Paris et du Casino. Ouf, le miroir d’Anish Kapoor a été conservé ; il conserve donc sa position centrale pour notre plus grand plaisir :

Et parce que Monaco ne serait pas Monaco sans l’Hôtel de Paris, le légendaire palace bâti en 1864 a bénéficié de quatre années de travaux entre 2014 et 2018, sans jamais fermer. Au programme : de nouvelles suites dévoilées au compte-gouttes (dont la suite Princesse Grace, qui s’étend mine de rien sur deux étages et 983 m2 dont plus 500 m2 de terrasses et une piscine chauffée privée à débordement), une modernisation de sa gastronomie étoilée Michelin ainsi que la création d’accès privilégiés aux Thermes Marins, au casino et aux boutiques haute couture du One Monte-Carlo. Avouez que c’est tentant…

Vous hésitez encore ? Sachez qu’à l’heure où nous publions ces lignes la principauté a pu maintenir l’ouverture de ses restaurants et de son casino durant la journée, moyennant un strict respect des règles sanitaires. Sachant qu’un dîner en room-service à l’Hôtel de Paris (entre autres) n’a rien d’une punition, il se pourrait bien que nous ayons trouvé LA destination pour profiter des premières lumières du printemps, non ? Et plus si affinités, cela va de soi.

[email protected]

--

BARNES Monaco

Sun's Palace, 4 rue RP Louis-Frolla, Monaco, 98000 Principauté de Monaco / Tél. : +377 93 30 85 85

Photos @MontecarloSBM / @Valode & Pistre / @MC.clic

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest