Gabrielle Chanel, la danse à cœur

Chanel, plus qu’une marque, un nom de légende… #SoBARNES vous emmène dans les coulisses les plus intimes de la vie de Gabrielle Chanel à travers un pan méconnu de son œuvre, la danse.

Traditionnellement entourée des plus grands artistes de son temps, Gabrielle Chanel (1883-1971) tenait à se nourrir de toutes les disciplines. Dans la danse, en pleine révolution au début du XXe siècle, elle trouve un écho à la mode qu'elle veut proposer, celle d'un corps libre, maître de ses mouvements et symbole d'une nouvelle féminité. Cet art agit comme un miroir de sa vision de la femme et de l'allure.

« Toujours ôter, toujours dépouiller, ne jamais ajouter… Il n’y a d’autre beauté que la liberté des corps », affirme Gabrielle Chanel de manière visionnaire. En 1913, elle ressent un choc esthétique avec le Sacre du printemps, présenté par la compagnie des Ballets russes de Serge Diaghilev. Mis en musique par Igor Stravinsky, ce spectacle est en rupture totale avec la tradition du ballet classique et fait scandale. Chanel rencontre Diaghilev, dont elle épouse sans réserve la conception novatrice d’un art total, qui entremêle danse, musique, peinture, décors et costumes. C'est le début d'une longue amitié, qui durera jusqu’à la mort de Diaghilev en 1929 et sera marquée par de nombreuses collaborations dont la reprise du Sacre du printemps constitue l'acte fondateur : c’est en effet Gabrielle Chanel qui l’aidera financièrement et artistiquement à remonter ce ballet légendaire en 1920, dans le plus grand anonymat. C’est ainsi qu’avec pudeur elle signe son premier acte de mécénat.

De la scène aux podiums

Autre événement marquant, en 1924, elle se penche sur le ballet Le Train Bleu, en compagnie de Cocteau et Picasso. Les tenues des baigneurs, du joueur de golf et de la championne de tennis qu’elle conçoit pour l’occasion semblent prêtes à être portées pour aller faire du sport. Directement ajustés sur les danseurs, ses modèles illustrent la justesse de sa vision d’une mode libérée de ses carcans d’antan. Au fil des décennies, la grâce et la liberté incarnées par la danse se glisseront en filigrane dans les créations signées Chanel, sur scène et sur les podiums des défilés…

En alliant danse et mode, Gabrielle Chanel a opéré la synthèse de deux formes de création marquées par le fugitif et l'éphémère, transcendant la notion du vêtement en mouvement au bénéfice d’un corps féminin définitivement libéré. Depuis, la flamme du 6e art n’a cessé d’animer le cœur de la maison CHANEL et de ses créateurs. Mais la danse a également rendu hommage à Gabrielle : en juin 2019 à Moscou, le Bolchoï dévoile un ballet retraçant sa vie. La créatrice y est incarnée par l’étoile Svetlana Zakharova et son œuvre est illustrée par 85 costumes conçus à partir des croquis exclusifs de CHANEL. Une magnifique révérence pour unir un style unique et la danse dans un éternel pas de deux…

[email protected]

Retrouvez l'histoire du patrimoine Chanel sur : Insidechanel.com 

Photos & Vidéo © Chanel

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest