Quand BMW ose l’extravagance

Sur la base de la R18, déjà considérée comme un chef-d’œuvre de design, BMW a laissé à l’atelier Kingston Custom le soin de créer une moto au style ébouriffant, la Spirit of Passion.

Puisque vous ne ratez jamais le rendez-vous hebdomadaire de SoBARNES, vous connaissez déjà la BMW R18, que nous vous avions présentée l’été dernier dans sa version la plus sage.  Une moto qui ne ressemble à aucune autre, un chef-d’œuvre stylistique unanimement salué pour son élégance et pour la qualité de sa réalisation. A lui seul, son moteur mériterait des pages entières tant ce fut un exploit de cacher ses systèmes de refroidissement et de dépollution sous une apparence purement vintage renvoyant aux années 50.

Le style custom néo-rétro de la R18 se prêtant naturellement aux préparations les plus audacieuses, BMW a donné carte blanche au pilote Dirk Oehlerking et à son atelier Kingston Custom, qui s’est lancé dans un véritable manifeste Art déco. Le résultant est stupéfiant. Et incroyablement élégant.

« Ce projet est probablement le plus impressionnant de toute ma carrière », confesse Dirk Oehlerking, que l’on voit à l’œuvre en deux temps dans cette vidéo, d’abord meuleuse et fer à souder en main puis en action, chevauchant sa création (*) :

« La BMW R 18 est tellement parfaite que j'ai laissé la technologie telle quelle, explique le designer, habitué des personnalisations extrêmes. Le châssis est 100 % d'origine et si sophistiqué qu'il ne faut pas le modifier ». L’élément central de cette personnalisation - et aussi le plus grand défi - fut le carénage. La carrosserie, le guidon et le garde-boue ont été réalisés à la main dans son atelier, avec – vous l’aviez noté - l’apparition sur une moto BMW du « double haricot » qui est habituellement la signature visuelle des voitures de la marque.

Ce prototype de salon n’a hélas pas vocation à passer ainsi en production, fût-ce en petite série. Et pourtant il roule ! Reste une question qui nous taraude à bien observer cette moto : plutôt que rétro, son style ne serait-il pas futuriste ?

[email protected]

(*) Parce que SoBARNES va toujours plus loin, nous avons trouvé le nom du tango électro qui rythme la vidéo de présentation de la Spirit of Passion. Avec une certaine ironie, il s’agit d’un morceau intitulé Hairpin Turns, soit virage en épingle à cheveux, un exercice pour lequel cette machine semble bien mal armée.

--

Infos : BMW-motorrad.fr

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest