Mory Sacko fait vibrer Paris

Jusqu’au 15 octobre, le jeune chef Mory Sacko s’installe sur le parvis du Palais de Tokyo pour y proposer une street food aux influences japonaises et africaines terriblement dans l’air du temps.

PARIS - Aux frontières de la gastronomie, de l’art et du design, face à la Seine et à la Tour Eiffel, le restaurant éphémère EDO nous transporte en bord de Seine pour profiter en musique des plus beaux couchers de soleil de Paris. Tout en grignotant une street food qui oscille entre Tokyo, Paname et Bamako. Il fallait un chef capable de retranscrire ce melting-pot dans l’assiette. En attendant l’ouverture de son premier restaurant en septembre, Mory Sacko, ancien second de Thierry Marx et candidat remarqué de l’émission Top Chef, propose une version fast food lêchée de sa cuisine ouverte sur le monde. Le chef de 27 ans rend ainsi hommage à ses origines familiales maliennes et à sa passion pour le Japon avec un menu qui incarne le renouveau métissé de la gastronomie hexagonale.

À la carte cet été, grillades, nouilles, sando (sandwich japonais), tempura de saumon teriyaki ou cold pèpè soup (une soupe de poisson pimentée typique d’Afrique de l’ouest) aux nouilles soba. Le tout préparé avec des produits locaux et de saison.

Bouillon de cultures et univers abstrait

« J’ai puisé dans l’énergie de la street food africaine et japonaise à travers des grillades, des laquages, des fritures et des épices, explique Mory Sacko. Ces éléments font directement appel à nos instincts, c’est ce que je souhaite transmettre à travers ma cuisine. Mon passage chez  EDO illustre ce bouillon de culture(s) qui m’anime. »

La carte fait la part belle aux sakés (passage obligé !), mais aussi aux vins naturels et à la mixologie. Edo, c’est un décor en deux tempos : bar d’un côté, restaurant-installation de l’autre. Par l’intermédiaire de la lumière et du son, nous plongeons sans retenue dans cet univers abstrait et futuriste : l’espace se compose d’une étendue peuplée de tables, de végétation, de mâts et de branches lumineuses entremêlés, dans une structure qui fusionne, rayonne et interagit avec le Palais de Tokyo. Un parti-pris qui matche à la perfection avec des arts de la table en bois plus traditionnels.

Et grâce à #SoBARNES, vous pourrez briller dans les dîner en ville : Edo ? Ce fut le nom de la capitale nippone entre 1603 et 1868…

[email protected]

Ouvert 7 jours sur 7 - Jusqu’au 23 août de 18h à 2h - Du 24 août au 15 octobre de 12h à 2h

Réservations : www.edo-palaisdetokyo.com

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest