Les champagnes de l’été 2020

Le champagne se vit toute l’année, raison de plus pour mettre à l’honneur ceux qui vont sublimer un été 100% #SoBARNES !

Pour une fois qu’un packaging a un sens, #SoBARNES n’allait pas passer à côté ! Ruinart met en effet son inventivité avec l’étui « seconde peau » éco-conçu : à la place du classique coffret statutaire, cet habit composé de fibres de cellulose entièrement recyclables est adapté à une conservation au réfrigérateur et peut même se transformer en seau à glace sans frémir pendant plusieurs heures. Une innovation durable qui vise à réduire et recycler, sans dénaturer ni l’expérience ni le goût. Son design réinterprète la gestuelle des établissements gastronomiques : il est inspiré par la manière dont les maîtres d’hôtels enroulent une serviette blanche autour des bouteilles de champagne.

Changement de décor et de philosophie avec Veuve Clicquot Rosé : créé voilà plus de 200 ans par Barbe Nicole Ponsardin épouse (puis veuve) Clicquot, il s’agit du tout premier rosé d’assemblage connu. En effet, à l’époque, les rosés étaient teintés à l’aide d’une préparation à base de baies de sureau. Un procédé de coloration qui ne convenait pas à Madame Clicquot, toujours en quête de la meilleure qualité pour ses vins. Créant son propre vin rouge grâce à ses vignes situées à Bouzy, elle décida en 1818 de l’assembler à ses vins blancs tranquilles. Le résultat : un champagne rosé plus puissant, au caractère unique. Ce champagne aux notes gourmandes se révèle parfait pour partager des mets aux notes estivales, des repas colorés ponctués par des salades de tomates fraîches et juteuses, un carpaccio de bœuf ou des fruits rouges bien mûrs…

 

Touche exotique et notes florales

Et parce que l’été est installé, en blanc ou en rosé, le champagne Perrier-Jouët s’invite en terrasse avec ses bulles empreintes de floralité. La cuvée Blason Rosé est élaborée à partir d’un assemblage d’une cinquantaine de crus différents, composés pour moitié de pinots noirs, d’un quart de pinot meunier et d’un quart de chardonnay. Résultat, des arômes intenses de fruits rouges et noirs (fraise, framboise, mûre) associés à une touche exotique de grenade et en bouche une finale est vive, riche et généreuse. Comme gorgé de soleil avec sa robe or et ses bulles tout en finesse, Perrier-Jouët Blanc de Blancs offre pour sa part une belle fraîcheur estivale ainsi que de délicates notes florales.

Terminons par deux pépites signées Bollinger : La Grande Année 2012 et La Grande Année Rosé 2012. La richesse de sa texture, son effervescence crémeuse et sa fine amertume font de La Grande Année 2012 LE vin de référence des dîners (ou des déjeuners !) gastronomiques. Son profil aromatique complexe aux multiples facettes (fruitée, épicée, florale) permet en effet de mettre en valeur les mets les plus variés. Puissant et d’une grande complexité, La Grande Année Rosé 2012 sublimera lui aussi les recettes les plus pointues. Pour mettre en valeur son style unique, son bouquet et ses arômes, Bollinger conseille de le servir entre 8 et 10°C. A déguster dès à présent ou à laisser vieillir en cave.

[email protected]

Ruinart.com / Veuvecliquot.com / Perrier-jouet.com / Champagne-bollinger.com

 

 

See this page in English

S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest