Interview de la créatrice Valérie Messika sur son idée du luxe

Valérie Messika : Mon idée du luxe

Avec audace et talent, la créatrice réinterprète depuis dix ans une pierre emblématique de la joaillerie, le diamant. Ses bijoux “seconde peau” sont à son image : féminins, élégants et modernes.

Votre premier souvenir ?

Une croisière sur les côtes italiennes avec mon père sur un sublime yacht quand j’avais 12 ans. Chaque jour, nous faisions escale dans un nouveau port, sans aucune autre contrainte que les envies du moment. Cette sensation de liberté totale reste pour moi le summum du luxe.

Une texture qui vous inspire ?

La volupté et l’extrême douceur de la crème Sisleÿa sur mon visage.

Un meuble que vous rêvez de vous offrir ?

Le fauteuil Egg de Arne Jacobsen, intemporel et chic. Dommage qu’il ait été si souvent copié.

Une tenue parfaite pour une soirée?

Un smoking Saint Laurent, parfaitement cintré et terriblement sexy, une très belle paire de stiletto, une pochette et un bijou Messika. Je raffole de cette élégance masculin/féminin.

Votre parfum du moment ?

Je ne suis pas très parfum. Je reste fidèle à Thé Vert de Bulgari.

Une destination d’exception ?

Les Maldives, l’accord parfait entre luxe et nature. J’adore l’hôtel Six Senses Laamu, un paradis sur pilotis. On passe le séjour pieds nus au rythme des balades en bateau, des dîners au coucher du soleil. Pour se ressourcer, je ne connais pas mieux.

Votre marque de chaussure préférée ?

Gianvito Rossi, des chaussures à la fois confortables et féminines.

Une évasion à deux ?

Peu importe la destination tant que l’on est amoureux ! J’ai une prédilection pour la côte amalfitaine en Italie. Pour la dolce vita, je recommande le légendaire hôtel Le Sirenuse à Positano, construit à flanc de rocher.

Une boisson favorite ?

Une coupe de champagne Louis Roederer.

Une voiture idéale ?

J’aime l’intemporalité d’une belle Porsche. Ce modèle parvient à se renouveler au fil des ans tout en demeurant fidèle à lui-même.

Votre prochaine destination vacances ?

Marrakech, à l’hôtel Selman. Au pied de l’Atlas, ce lieu dessiné par Jacques Garcia possède une atmosphère singulière et attachante. On y pratique l’art subtil de l’hospitalité.

Votre extravagance indispensable ?

Des olives vertes, d’une tendresse incroyable et d’un goût exquis, produites par un petit producteur italien de cette côte amalfitaine que j’aime tant. Je m’en fais envoyer toute l’année à Paris !

 

Contacter notre agence BARNES Paris

See this page in English

BARNES Paris
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest

KINS