Interview de Pascale Mussard du Atelier Petit h Pantin

Pascale Mussard : L’émerveillement permanent

Le labo-atelier de petit h à Pantin tient autant du cabinet de curiosités que de la cave aux trésors. Un lieu inspirant et inspiré où artisans et designers inventent des objets fabriqués à partir des matières inutilisées d’Hermès. Rencontre avec Pascale Mussard, la directrice artistique.

Quelle est la genèse de petit h ?

Depuis longtemps, je rêvais de réunir tous les métiers d’Hermès dans un même atelier. Intuitivement, j’étais convaincue qu’il naîtrait une émulation de ce partage des savoir-faire. J’avais raison. L’énergie créative de ce lieu est fantastique.

Comment les artisans et les designers travaillent-ils ?

Les maroquiniers, les couturiers, les orfèvres, les artisans du cristal et de la porcelaine, les artistes ont carte blanche. Ils métamorphosent les matières en pièces uniques poétiques, chargées d’émotion. L’atelier sert d’écrin à leur imagination, leur fantaisie. Un carré de soie devient une voile de bateau, une chute de cuir un moulin à vent, la porcelaine rencontre le cristal et renaît en pique-fleurs.

Cette proposition à se réinventer à partir de vos “matières à penser” est un atavisme familial.

Effectivement, Émile Hermès de la troisième génération a diversifié le métier de harnacheur-sellier. Il fallait être drôlement visionnaire et libre pour oser détourner les codes de l’univers équestre et fabriquer des sacs à main aux coutures apparentes, piqué sellier ! Quand j’étais enfant, un des plus beaux bijoux que j’ai reçu en cadeau vient de mon grand-oncle Robert Dumas qui avait transformé pour mes sœurs et moi des galets que nous ramassions sur la plage en pendentifs montés sur une bélière, qui reprennent la forme de la boucle de ceinture Étrivière. Depuis toute petite, je conserve précieusement tout ce que je trouve. Au cas où !

Qu’est-ce que l’esprit petit h ?

Regarder avec un œil différent. Décaler les usages. Utiliser la symbiose qui se crée à l’atelier entre les artisans et les designers afin de combiner sans cesse la création à l’innovation. Ici, ils sont à la fois chasseurs de trésors et « géo trouve tout » !

Petit h existe depuis 2010. Quel regard portez-vous sur le chemin parcouru ?

Nous avons beaucoup appris des artisans Hermès. Notre équipe a aussi relevé seule des défis techniques parfois insensés. En retour, une quarantaine de nos objets ont aujourd’hui intégré des collections de la Maison. La boucle est bouclée, en quelque sorte. « Il faut t’accrocher à tes rêves », m’a dit mon oncle Jean-Louis Dumas. Chaque jour, je suis fidèle à son conseil.

Au fil des lettres...

C comme Création

Petit h crée des objets qui ne sont ni des jouets ni des œuvres d’art. Ces pièces uniques ont vocation à être utiles et à s’ennoblir avec le temps. Elles transposent à leur manière l’ensemble des valeurs d’Hermès. Élégants, parfois iconoclastes, ces objets ont le sens de la matière. Ils servent aussi à la conservation de certains métiers ou gestes qui pourraient disparaître de notre Maison.

E comme Éphémère

Les créations petit h n’ont pas de thème imposé. Elles ne suivent aucune saison ni collection. Elles sont présentées dans une seule boutique, à Paris, rue de Sèvres. Elles sont aussi proposées lors de ventes-expositions particulières, éphémères et vagabondes. Du 4 au 11 octobre 2015, petit h s’installe au Japon, à Kyoto puis en Chine, à Shanghai, du 13 au 29 novembre.

H comme… ma Lettre préférée

H, c’est Hermès, bien sûr. Et petit h est ma façon de transmettre Hermès. Mais cette merveilleuse lettre me chuchote aussi à l’oreille des mots comme harmonie, humour, horizon, heureuse. Elle ressemble pour moi à une échelle : je mets les pieds sur son barreau et j’ai la tête dans les étoiles !

I comme Inattendu

C’est l’histoire de la tarte Tatin : on teste une recette et on aboutit à tout autre chose. Cette liberté infusait déjà dans l’élaboration des premiers objets avec le designer Gilles Jonemann en 2008. Le laboratoire-atelier de petit h la préserve. Tout est possible ici.

M comme Matière

Notre luxe chez Hermès, c’est la qualité de nos matières. La première année de petit h, nous avons puisé dans mon stock accumulé pendant plus de trois décennies ! Après avoir fait la tournée des ateliers métiers, on nous envoie désormais spontanément toute la matière susceptible d’être utilisée par nos artisans et designers.

O comme (mon) Objet Petit h préféré

C’est une balançoire imaginée par Godefroy de Virieu avec des étagères de la boutique du Faubourg Saint-Honoré et des étrivières. Je l’ai accrochée à l’intérieur de ma maison. Cela met une ambiance formidable ! Tout le monde a envie de s’y asseoir, comme une joyeuse réminiscence de l’enfance.

 

Contacter notre agence BARNES International

See this page in English

BARNES International
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest

KINS