Hervé Van der Straeten: créateur de bijoux et de mobilier de luxe

Hervé Van der Straeten: Au croisement des arts

Ses bijoux l’ont d’abord fait connaître, mais c’est aussi au mobilier que le nom d’Hervé Van Der Straeten est associé. Peu importe le domaine, il réussit tout… en beauté.

Créateur de luxe

Les millions de femmes qui vaporisent chaque jour quelques gouttes de J’adore ont indubitablement bon goût. Non seulement parce que le célèbre parfum de Dior sent bon, mais surtout parce que le flacon est une petite œuvre d’art à part entière. Pour celles qui ne le sauraient pas encore, c’est Hervé Van der Straeten qui en est à l’origine. Designer, créateur de bijoux, plutôt artisan, voire même décorateur ? Ce diplômé des Beaux-Arts de Paris est un éclectique connu et reconnu par les institutions qui lui ont accordé le Grand Prix des Métiers d’Art de la Ville de Paris et le label Entreprises du Patrimoine Vivant, avant de le nommer Chevalier des Arts et des Lettres en 2008. Rien d’étonnant à ce que le Mobilier National soit client, tout comme l’ont été Guerlain, Saint-Louis, Helena Rubinstein et plus récemment Ruinart. Flacon, seau à champagne, verres ou lustres, ces grandes maisons ont su reconnaître le talent d’Hervé Van der Straeten, l’homme qui rend le luxe encore plus désirable.

Une galerie bien à lui

Si son CV est brillant, ses créations à lui n’ont pourtant rien de labellisé et elles sont nombreuses. Heureusement, Hervé Van der Straeten est un des rares indépendants à avoir sa propre galerie qui lui permet depuis 1999 « de canaliser les gens avec qui on travaille », mais aussi d’exposer ses pièces, mélangées avec des œuvres d’artistes qu’il aime promouvoir afin « d'associer des choses très différentes pour qu’elles se renforcent dans un esprit de contraste » - et sans faute de goût ! En arpentant les ruelles du Marais, il ne faut pas hésiter à pousser la porte du 11, rue Ferdinand Duval car il s’y cache un vaste espace tout blanc révélant les mille et une merveilles du Monsieur, soit autant de touches colorées qui rythment une partition savamment orchestrée. Rien de trop minimaliste donc, ici les formes n’ont pas peur de s’afficher dans toute leur sculpturalité, avec leurs angles et leurs courbes. Une table Fever pourrait y trôner tel un monolithe en bois raffiné par ses couches de laques et ses effets de matières ; plus loin, l’incroyable console Pipe Show en tubes de laiton poli – les consoles justement, tâches hardies tellement elles sont souvent trop lourdes, Hervé Van der Straeten en fait des prouesses… « Des pièces qui ne soient pas forcément au goût du jour », nous dit-il : pourtant le visiteur ne peut s’empêcher de rester fasciné à la vue de ces cercles tourbillonnants en bronze ou aluminium qui dynamisent miroirs et lustres.

Raffinement artisanal

Ne vous attendez pas pour autant à retrouver ces créations telles quelles, figées à la galerie, car entre la TEFAF de Maastricht, Art Basel et les nombreuses foires, les expositions de mobilier tous les ans et demi – « pour garder cette liberté d’attendre et réunir 24 nouvelles pièces » – ou d’artistes, ce lieu est en perpétuel mouvement. Surtout, les bijoux comme les meubles sont réalisés en éditions très limitées, quand ce ne sont pas des pièces uniques, rareté de mise lorsqu’il s’agit d’une réalisation aussi irréprochable qui peut prendre des centaines d’heures. Le secret se trouve à Bagnolet, dans les propres ateliers d’Hervé Van der Straeten, dans lesquels une vingtaine d’artisans fabrique tout, de l’ébénisterie au bronze, soucieux de proposer « des choses qui durent et apportent un côté précieux ». Il y a désormais aussi du plexiglas, une nouvelle matière à explorer pour Hervé Van der Straeten, qui en a tiré une console Propagation assez sensationnelle dont la version bleue est présentée au PAD de Londres en Octobre. Encore un succès.

 

Contacter notre agence BARNES International

See this page in English

BARNES International
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest

KINS