Le marché immobilier à Lyon

La Capitale des Gaules, des vestiges romains, une architecture Renaissance… Une ville-musée, figée dans le temps? Pas du tout, Lyon rugit, Lyon fleurit, Lyon s’embellit… Et on y investit !

Magnifiques immeubles anciens, maisons individuelles de charme, immeubles neufs aux équipements modernes et écologiques, Lyon n’en a pas fini de surprendre… Il faut se méfier du Lyon qui dort.

Lyon, Capitale des Gaules et des cœurs

Au pied des Alpes, à quelques heures de la mer et seulement 2 de Paris en TGV, Lyon a définitivement tout pour plaire. La Capitale des Gaules, place incontournable de la culture et de la gastronomie française, est devenue au fil des années la destination privilégiée des familles mais aussi jeunes professionnels, reconnaissants tous de vivre dans une « capitale » qui n’a pas de Tour Eiffel et les millions de touristes qui viennent avec.

Historiquement industrielle, la ville s’est peu à peu diversifiée, pour briller ensuite dans le domaine des industries de pointe, et devenir la 2ème ville la plus étudiante de France. Étudiants qui sont nombreux à s’y établir à la fin de leurs études, convaincus par la richesse de la ville et sa taille raisonnable. Conclusion : attention, vous avez de la concurrence.

Un marché immobilier dynamique

Lyon compte un bon nombre d’appartements anciens et, paradoxalement, son marché n’a jamais été aussi jeune. Dans le 1er arrondissement par exemple, le plus petit mais l’un des plus costauds, les prix de beaux appartements logés dans des immeubles Haussmanniens imposants tournent autour de 3 5 - 4 500 euros le mètre carré, et ne faiblit pas.

Son voisin sur la presqu’île, le 2ème arrondissement (là où se trouve votre agence BARNES Lyon) figure aussi parmi les quartiers les plus chers de Lyon, où les appartements se vendent entre environ 4,5 et 6 000 euros le mètre carré. Sur les très prisées pentes de la Croix-Rousse – redoutables pour les stilettos - les prix sont à peu près identiques, avec pour particularité que les biens se font rares… Donc, courez (pieds nus s’il le faut) si vous trouvez votre bonheur.

De l’autre côté de la Saône, le 5ème arrondissement, où sommeille le centre historique : le Vieux Lyon. On s’y sent bien, on s’y sent au vert, on s'y sent au calme, et le quartier a tout d’un félin fatigué d’avoir traqué la gazelle : du caractère, toujours, un certaine confiance en ses capacités, sa force et son charme, mais une certaine langueur et une douceur certaine. Maisons individuelles et hôtels particuliers complètent ce tableau de chasse.

A l’opposé, à Tête d’Or, c’est le bitume qui en vaut (de l’or). Confortablement installés dans des immeubles Haussmanniens qui imposent le respect, les appartements anciens sont mis sur le marché environ à 4 000 euros le mètre carré, pour frôler les 6 500, et sur le fameux Boulevard des Belges, des appartements d’environ 250 m2 sont listés à plus de 1 million d’euros.

Une ville en pleine transformation

Plusieurs quartiers de Lyon sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO mais ce n’est pas pour autant une ville-musée. Confluence, au sud de la presqu’île, en est le parfait exemple. Ancien quartier industriel, il se transforme à vue d’œil ; d’anciens bâtiments sont transformés en lofts individuels, à des prix tout à fait raisonnables (3 à 4 000 euros le mètre carré) – et l’aide d’un bon architecte ensuite.

Pour les moins aventuriers, Confluence possède également des immeubles neufs – souvent très écologiques et à la pointe de la modernité – et où le prix au mètre carré frôle bien souvent les 6 000 euros.

BARNES vous le répète, investir dans la Capitale des Gaules est… capital.

Voir toutes les propriétés du catalogue BARNES à Lyon.

Contacter notre agence BARNES Lyon

See this page in English

Photo Credit -
BARNES Lyon
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Commenter

Pin It on Pinterest