Hermès : Histoires de foulards de soie carrés

Hermès : Histoires de carrés

Né en 1937, le carré de soie Hermès est l’expression d’un savoir-faire unique. Envisagé depuis ses origines comme un objet et non un accessoire, cet emblème du chic à la française, indémodable par nature, conjugue à tous les temps l’excellence et le talent. Récit haut en couleurs de ses secrets de fabrication.

Chaque carré est un territoire d’aventures graphiques et humaines. Point de départ iconoclaste de toute pièce, un papillon ! Soit 300 œufs donnant 300 vers à soie donc 300 cocons et 450 kilomètres de fils nécessaires à chaque carré. Cette « route de la soie » d’Hermès démarre dans une filature brésilienne qui approvisionne en écheveaux de soie brute la seule usine française en Ardèche possédant le savoir-faire ancestral pour mettre en bobines ces paquets de longs fils grège. Ensuite, les établissements Perrin tissent puis « décreusent » la noble matière en la lavant avec un savon à base d’huile d’olive afin de la rendre brillante, soyeuse et souple. Il s’est déjà écoulé trois mois. Il en faudra encore une vingtaine supplémentaire avant de se nouer un carré autour du cou !

A chaque saison, sous la direction artistique de Pierre-Alexis Dumas, plus d’une dizaine de nouveaux dessins sur papier aussi appelés « maquettes » arrivent à Bourgoin-Jallieu. Avec la minutie et la patience de moines copistes, penchés sur une table lumineuse, les mains expertes des graveurs des Etablissements Marcel-Gandit décalquent à l’encre de Chine et à la plume chaque couleur et chaque contour du dessin original sur une feuille de papier transparent indépendante. Dans la tradition de l’impression sérigraphique, chaque film correspond ensuite à un châssis métallique (cadre) tendu d’une gaze polyester traitée pour être photosensible.

Pendant ce temps, les coloristes « maison » mettent en musique la collection de carrés (deux par an) en une dizaine d’harmonies différentes. A partir de 40 couleurs mère et d’un nuancier Hermès d’environ 75  000 teintes, chaque nuance sélectionnée est traduite en une formule spécifique. En cuisine, la cuisson des pigments et de la gomme végétale qui sert de liant est stoppée à 7 minutes précisément !

Tout est prêt pour l’impression « à la lyonnaise ». Sur trois immenses tables de 150 mètres de long recouvertes de colle, on déroule la soie blanche. Au fur et à mesure du passage de chaque cadre, tel un exercice de pochoir, le dessin se révèle, des tons sombres aux plus clairs. Une fois les couleurs séchées, fixées et lavées, chaque carré est coupé et roulotté à la main. Avant la mise en boîte et l’expédition dans les quelques 320 boutiques à travers le monde, la qualité est scrupuleusement contrôlée. Dans tous les ateliers, les artisans rencontrés partagent un talent commun, celui de l’excellence.

Le pole textile haut de gamme d’Hermès, le seul en France, est presque entièrement intégré. Chaque étape de fabrication s’effectue dans six filiales du groupe dont cinq dans la région lyonnaise.

 

Contacter notre agence BARNES International

See this page in English

BARNES International
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest

KINS