L’offre de prêt et son acceptation en France

C’est une valse qui débute ; il y a beaucoup de préparation, un peu de séduction et un soupçon d’agilité. En plein processus d’acquisition, voilà venu le moment de contracter un prêt immobilier, dont dépend la suite de votre projet immobilier. Voici quelques infos pour que vous meniez la danse.

L’offre de prêt : on va plus loin ou pas ?

C’est un moment clef dans le processus d’acquisition. Passés l’offre d’achat, bien négociée par votre agent immobilier BARNES (de rien), la signature de la promesse de vente ou du compromis avec l’aide de votre notaire, vient le délicat moment de l’offre de prêt (si vous avez besoin d’en contracter un).

Pourquoi délicat ? Parce que c’est quitte ou double. Après la promesse de vente, il faut environ 3 mois avant la signature de l’acte de vente définitif. C’est à ce moment-là qu’il vous faut prendre contact avec votre banque ou un organisme prêteur et chercher à obtenir un prêt immobilier.

Une offre de prêt, kezako ?

L’organisme prêteur vous adresse, ainsi qu’à vos cautions, une offre de prêt à taux fixe ou à taux variable ou révisable. Elle peut s’accompagner d’une assurance et vous êtes en droit d’en demander plusieurs dans différents organismes. Préparez votre imprimante, la liste des pièces justificatives est longue… Donc autant dire qu’il vaut mieux s’y pencher alors que l’encre de votre signature du compromis n’est pas encore sèche.

En plus de documents d’identité (carte d’identité ou passeport, livret de famille, certificat de grossesse, contrat de mariage etc.), vous devez vous munir de justificatifs de domiciles et de justificatifs de revenus. La banque vous réclamera aussi des infos sur votre projet immobilier (devis des travaux, promesse de vente, etc.).

Se protéger en cas de refus : la condition suspensive

Comme pour tout, n’importe quelle offre s’accompagne d’une acceptation, ou d’un refus. De votre part oui, mais en amont, il n’est pas dit que l’organisme prêteur accepte votre demande ! Anticipez donc un éventuel refus, et pensez à insérer dans votre compromis une condition suspensive d’obtention de crédit immobilier. Si vous ne l’obtenez pas, vous êtes protégé et pouvez renoncer librement et facilement à votre achat immobilier.

L’inverse est également prévu : vous ne souhaitez finalement plus acheter ? Rassurez-vous, vous n’avez plus à emprunter non plus.

Je dis oui ou de dis non ? L’acceptation (ou pas) de l’offre de prêt

Une fois l’offre de prêt envoyée à l’acheter et à ses cautions, elle doit être maintenue pendant 30 jours calendaires à compter de sa date de réception. Si vous et vos cautions l’acceptez, vous devez tout de même attendre la fin du délai de réflexion de 10 jours (calendaires) après réception de l’offre.

Pendant ce temps-là, votre notaire joue encore un rôle primordial ; il examine de nombreuses informations et s’assure du bon déroulement du processus. Vérification du titre de propriété du vendeur, des précédents titres de propriété, des éventuelles servitudes, hypothèques…

Si vous acceptez l’offre de prêt, elle se transforme en contrat de prêt, que votre notaire ajoutera dans l’acte notarié. Les fonds sont ensuite généralement débloqués en une seule fois, ou parfois en plusieurs si c’est une construction - les fonds sont débloqués en fonction de l’avancement des travaux.

Cela veut dire que vous êtes (très) bientôt propriétaire ! La dernière étape ? L’acte de vente… Mais c’est un autre chapitre.

Voir toutes les propriétés du catalogue BARNES en France.

Contacter notre agence BARNES France

See this page in English

BARNES France
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest