david-barton-gym-salle-sport-tendance

La vérité nue et crue

Soyez plus beau tout nu. C’est vrai qu’avec un tel slogan, on est tout de suite interpellé, nous et le magazine Interior Design, qui a voulu en avoir le coeur net et a pénétré dans l’une des gyms David Barton.

Résultat ? L’homme a tout compris et a révolutionné le monde de l’exercice physique en salle. Car chez David Barton, le sport se pratique sous toutes ses formes, par tout le monde et surtout sans complexe. Des poignées qui débordent d’amour ou un popotin (un peu trop) dodu, qu’importe et pas la peine de les cacher puisqu’ici, on vous aime avec. Et depuis 20 ans, c’est un grand succès. D’ailleurs, le New York times a surnommé David “ l’homme qui a rendu le sport cool”. On a voulu vérifier par nous même si ce club était trop beau pour être vrai.

Donc, on entre. Un grand mur doré décore l'entrée (on pourrait croire que c’est l’oeuvre de Gustav Klimt) et un éclairage violet sophistiqué brille aux plafonds. De la musique live, des rangées entières de vélos, des tapis de courses, des murs de grimpe et bien sûr, le meilleur pour la fin, des machines impeccables et bien décidées à vous rendre votre silhouette d’antan.

On peut réserver des classes privées, mais nous, on a opté pour un cours collectif, car chez SoBarnes, on aime bien le travail en équipe. Le Body Altering Group Training est donc le cours en question, dirigé par des coachs spécialistes en physiologie, anatomie et en biomécanique. Il promet de vous tonifier en profondeur tout en bénéficiant des conseils avisés des pros sur place. Le Junk ou encore le Six Packs Attack sont axés sur le développement des muscles profonds et de vos abdos (qui sont pour l’instant un peu discrets, sans vouloir vous vexer). Et comme on se sentait en pleine forme ce jour-là, portés par rythmes trépidants des playlists de Marko, notre coach attitré, on a enchainé avec le ABC Workout (pas du tout aussi facile que prévu) et le Pain & Pleasure, littéralement, Souffrance & Plaisir, dont on a vraiment compris pourquoi il s’appelait ainsi au bout de 60 minutes.

Heureusement que le sauna nous attendait, tout beau, tout chaud. Et on y était tellement bien qu’on a tout oublié, et que demain, on sera prêt à recommencer.

 

See this page in English

Photo Credit -
BARNES Los Angeles
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest