crab-club-philippe-emanuelli-poisson-fruits-mer

Les crabes à la conquête de Saint-Gilles

On en était sûr, un breton reste un breton, même quand on l’exporte dans le pays de Tintin. Philippe Emanuelli a pourtant essayé de rester concentré sur les champipi, les champignons mais cela a été plus fort que lui, “l’appel de la mer” comme on dit. Alors, il s’est lancé à l’eau avec un tout nouveau restaurant le Crab Club.

On vous avait mis l’eau à la bouche avec « Le café des Spores » et sa passion champêtre (pour vous rafraîchir, appuyer sur le champignon, oups le bouton en haut à droite, rubrique So…Barnes).

Quand Philippe aime quelque chose, c’est sans demi-mesure, il le décline à tout va, et là, c’est l’univers de la mer, en fin connaisseur, dont il tire le meilleur du poisson, des coquillages et des crustacés. Il a transformé un ancien garage de la Porte des Hal du quartier Saint-Gilles, en un lieu branché au décor industriel, avec l’aide du décorateur Frédéric Nicolay. Le Crab Club joue du bois et des briques rouges, une ambiance chaleureuse mais épurée à la lumière des lampes de chantiers, sans chichi avec une vaisselle dépareillée mais Villeroy et Boch, on est chic ou on ne l’est pas !

Mais les chefs vous diront, l’important, c’est ce qu’il y a dans l’assiette et là, vous pouvez leur faire confiance. Philippe Emanuelli et son associé le chef nîmois d’origine thaïe Yoth Ondara aiment ajouter une touche d’épices ici et là pour sublimer les saveurs des chairs fraîches de la mer, et pour pimenter notre plaisir. Pour notre plus grand régal, des palourdes aux cocos de Paimpol, un« thon coton » aux saveurs vietnamiennes, des poissons entiers au four dans leur plus simple appareil à partager, comme chez nos amis les grecs.

Et pour pour les vins, la cave est fantastique. Encore un petit secret sur ce breton plein de charme, il est sommelier de formation et a donc tout à nous apprendre. On lui fait chapeau bas, car pour nous faire découvrir des bouteilles excellentes, il renonce à pratiquer des prix démesurés.

La jolie bulle dessinée sur la devanture du Crab Club dit : « Chassez le naturel, il revient par la mer » .

Et bien, nous, on le sait, sans venir à la nage, c’est tout naturellement que nous reviendrons.

Contacter notre agence BARNES Bruxelles

See this page in English

Photo Credit -
BARNES Bruxelles
S'abonner à notre newsletter
Chaque semaine, un sourire, une découverte, un endroit secret, un bon conseil.

Pin It on Pinterest

KINS